Lutte contre Boko Haram. Le Cameroun accueille près de 8000 réfugiés nigérians

cameroun24.net Le 18 janvier 2019 334 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Près de 8000 ressortissants nigérians ont traversé la frontière pour se refugier en territoire camerounais, après de violentes attaques survenues le 14 janvier dernier au nord-est de leur pays et attribuées à la secte islamiste Boko Haram, selon une déclaration de Médecins sans Frontières (MSF) que cite vendredi APA.


En majorité des femmes et des enfants, environ 1200 de ces nécessiteux ont réussi à s’installer dans les terres du département du Logone et Chari (Extrême-Nord), tandis que 7000 autres campaient au bord de la rivière qui sépare les deux pays.

«Les communautés locales s’organisent pour aider les déplacés et leur fournir de la nourriture», indique MSF qui, prévoyant par ailleurs que plusieurs milliers d’autres réfugiés puissent les suivre, fait état d’une éventualité d’accueillir 15.000 réfugiés dans les prochains jours.

En fin août dernier, l’Union européenne estimait à 336.000 le nombre de réfugiés originaires du Nigeria ou de République centrafricaine (RCA) vivant en terre camerounaise.

Félix Cyriaque Ebolé Bola

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Lutte contre Boko Haram

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le RDPC fait carton plein à Douala 2e et dans le Wouri Sud

    Denise Fampou à mairie et Emmanuel Pongo député a constaté cameroun24.

  • Le Camerounais Jean Pierre Amougou Belinga rachète le media panafricain basé à Paris, Telesud

    L’annonce a été faite ce 11 février 2020 au terme d’une audience tenue au Tribunal de Commerce de Paris.

  • Déclin tragique pour Omar el-Béchir : le Soudan accepte de le livrer à la CPI

    Les dirigeants soudanais ont accepté de livrer l'ancien président Omar el-Béchir à la Cour pénale internationale (CPI) pour répondre aux accusations de génocide et de crimes de guerre rapporte BBC.

  • Nourane Foster députée, Jean Michel Nintcheu en ballotage

    Les premières leçon à tirer à Wouri EST

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé