Cameroun - Economie. Le brasseur camerounais SABC a acheté localement près de 30 % de ses intrants sur les 8 premiers mois de l’année 2019

cameroun24.net Le 17 septembre 5089 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Plus de 21 milliards de FCFA. Tel est le montant de l’enveloppe dépensée au cours des huit premiers mois de l’année 2019 par le brasseur camerounais SABC, pour l’achat des matières premières agricoles et intrants locaux rentrant dans la production de la bière écrit IC.


Selon les pointages officiels de l’entreprise, cette somme représente 29,6 % des achats globaux de matières premières et autres intrants, estimés à plus de 71 milliards de FCFA au cours de la période sous revue.

Dans le détail, entre janvier et août 2019, cette unité agro-industrielle a acheté auprès des producteurs locaux du sucre et du gritz de maïs pour environ 9,5 milliards de FCFA. Cette enveloppe équivaut, apprend-on officiellement, à 29 % de l’enveloppe globale des achats de matières premières agricoles (32,5 milliards de FCFA).

Ce chiffre a culminé à 44 % au cours de l’année 2018, puisque l’entreprise brassicole a acheté pour 16,5 milliards de FCFA de matières premières locales cette année-là, selon les statistiques officielles.

En plus de ces matières premières produites localement, le carnet des commandes de la SABC révèle des achats d’autres intrants locaux pour une enveloppe totalisant 11,6 milliards de FCFA entre janvier et août 2019, soit 30 % des achats globaux de l’entreprise.

Au regard de ces chiffres, l’impact de l’activité de la SABC sur certaines entreprises locales est plus que déterminant. Il en est ainsi de la Maïserie du Cameroun (Maiscam), unité agro-industrielle située dans la partie septentrionale du pays, qui livre 100 % de sa production de gritz de maïs (10 000 tonnes par an) au leader du marché brassicole camerounais.

Sur ce registre, la Société sucrière du Cameroun (Sosucam) n’est pas en reste. « Avec la SABC, notre chiffre d’affaires a augmenté de 62 % ces dix dernières années », soutient Louis Yinda, l’ex-PDG de la Sosucam. Cet ancien baron de l’agro-industrie au Cameroun s’exprimait ainsi dans une publication dédiée aux 70 ans de la SABC.

Selon lui, cette progression substantielle du chiffre d’affaires de la Socucam en 10 ans est consécutive à une augmentation de 58 % des achats de sucre effectués par la société brassicole, sur la même période.

Brice R. Mbodiam

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le statut spécial du Nord-ouest et du Sud-ouest confirmé par Paul Biya

    Au cours de la 2e édition du Forum de Paris sur la paix, le chef d’Etat camerounais est revenu sur la situation sécuritaire qui sévit dans ces régions depuis trois ans, en indiquant que ce statut spécial, issu...

  • Au cours de ce mois de novembre 2019, la Beac confirme le ravitaillement des pays de la Cemac en pièces de monnaie

    « Nous avons annoncé la mise en circulation de ces unités de monnaie au courant de ce mois de novembre et ce sera fait ». Cette assurance a été donnée le 8 novembre 2019 dans la capitale camerounaise par...

  • Le Cameroun choisit MTN Cameroon pour digitaliser sa Fonction publique

    Un mémorandum d’entente a été signé à cet effet entre le ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative et l’entreprise leader du secteur des télécommunications, qui dame ainsi le pion à...

  • Vers une loi contre le tribalisme au Cameroun

    Un projet de loi anti-discrimination et contre le tribalisme modifiant et complétant certaines dispositions du code pénal a été introduit ce jour à l'assemblée nationale.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé