Le processus de résolution de l'Affaire Viettel enclenché

Cameroun - Télécommunication. Le processus de résolution de l'Affaire Viettel enclenché

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Revoir un Programme TV | Grille des Programmes TV | Où Vendre au Cameroun | Où Danser au Cameroun | Où Dormir au Cameroun |

Une réunion se tient à cet effet ce 21 août avec le Premier ministre, Baba Danpullo et une mission vietnamienne, à l’effet de notifier les recommandations arrêtées par le Groupe de travail interministériel mis en place pour régler cette affaire et arrêter le calendrier de leur mise en œuvre relate Ecomatin.

Le processus de règlement pacifique de l’affaire Viettel est donc en marche. Le Groupe de travail interministériel mis sur pied au mois de mai dernier, à l’issue de la visite de travail du Vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Nguyen Quoc Cuong, envoyé spécial du Premier ministre vietnamien, Nguyen Xuan Phuc, auprès de son homologue camerounais, Joseph Dion Ngute, a fait 22 recommandations visant une sortie de crise dans cette affaire  qui oppose l’homme d’affaires Camerounais, Baba Danpullo et Bestcam, le partenaire camerounais de l’entreprise commune Viettel Cameroun à l’entreprise vietnamienne Viettel Global. En effet, ces derniers, reproche à leur partenaire camerounais, la prise  des mesures jugées illégales par les vietnamiens, bien que ceux-ci soient l’actionnaire majoritaire avec 70% du capital-actions, les empêchant de travailler dans les bureaux de la co-entreprise commune de Viettel au Cameroun depuis le mois de novembre 2018. Un échéancier de trois mois avait été arrêté pour le début de mise en œuvre de ces recommandations.

Dès ce 21 août, une réunion va se tenir dans les services Premier ministre, en présence de  Joseph Dion Ngute, Baba Danpullo et une mission vietnamienne, à l’effet de notifier ces recommandations et arrêter le calendrier de leur mise en œuvre. La suite du chronogramme arrêté par le Groupe de travail interministériel prévoit la saisine du président de la République pour proposer les mesures de sortie de crise préconisées, mais aussi la prise des actes  de participation de l’Etat, à travers l’organisation de la mise en œuvre des instructions présidentielles. Tout comme la mise en place d’un Comité de suivi de la mise en œuvre de ces recommandations, ceci dans le but d’accompagner la mise en œuvre des instructions présidentielles. L’on annonce par la suite la désignation d’un nouveau président du Conseil d’administration par Viettel, la réinstallation des responsables statutaires vietnamiens, pour se conformer à la recommandation No 12 du Groupe de travail interministériel. De même que la saisine du ministère de  l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop), pour la régularisation des autres personnels vietnamiens, conformément à la recommandation No 13 du Groupe de travail. Il en  est de même de la tenue d’un conseil d’administration extraordinaire, pour mettre en œuvre la  recommandation sur le fonctionnement de la société Nextell Cameroon S.A. Et enfin, le lancement des audits en vue de la mise en œuvre des recommandations No 1, 4, 6, 10 et 13 ; et l’élaboration d’un manuel de procédures.

L’on se souvient  qu’au début de cette  disgrâce, il y avait la fin de non-recevoir du président du conseil d’administration de Viettel Cameroun, Baba Danpoulo opposée à la tentative de recrutement de 500 autres cadres vietnamiens au Cameroun en plus des 120 cadres qui exerçent déjà au Cameroun. L’on s’insurgeait contre le fait que Viettel Global Investment ne soit pas dans la lignée des entreprises étrangères évoluant dans le même secteur d’activité de la téléphonie mobile, à l’instar de Mtn et Orange, qui ont confié le management des démembrements de leur entreprise « mère », à 95% des cadres nationaux, etc.

Regardez Canal 2 | Canal 2 Movies | Equinoxe | STV | CRTV | BoomTV | LTM

Opinion

Lire aussi