Cameroun - Politique. Les travaux de la deuxième session ordinaire de la législature 2020 clôturés aujourd'hui sans le gré à gré évoqué par le MRC

cameroun24.net Jeudi le 09 Juillet 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le président de l'assemblée nationale a clôturé ce jour les travaux de la session de juin 2020 a constaté cameroun24.

ADS


L'on aura surtout remarqué pour cette session, la loi portant sur l'organisation du mouvement culturel du pays, qui selon certains acteurs va signer l'acte de décès des activités culturelles en général.

Le projet loi portant sur la création d'un poste de vice-président, pour la transmission du pouvoir de gré à gré au sommet de l'Etat évoquée par le MRC n'a pas été déposé.



DISCOURS DE CLOTURE DU TRES HONORABLE CAVAYE YEGUIE DJIBRIL, PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE DU CAMEROUN



- Monsieur le Président du Sénat ;
- Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement ;
- Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel ;
- Monsieur le Premier Président de la Cour Suprême ;
- Monsieur le Procureur Général près ladite Cour ;
- Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
- Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et les Représentants des Organisations Internationales ;
- Honorables Députés et Chers Collègues ;
- Distingués membres de la Société Civile ;
- Chers Invités ;
- Excellences, Mesdames et Messieurs ;
La 2ème Session Ordinaire de notre Chambre, pour le compte de l’année législative 2020 s’achève ce jour. Je voudrais d’emblée dire ma profonde satisfaction au terme des 30 jours qu’auront duré nos délibérations.
En effet, malgré le contexte doublement contraignant, du fait de l’épidémie du Coronavirus et de la délocalisation du site habituel des travaux de l’Assemblée Nationale, les élus et l’ensemble des collaborateurs de notre Institution se sont mobilisés pour relever d’abord le défi de la préparation pour une parfaite organisation de cette session qui entre en gare.
Ensuite, celui de la tenue effective et harmonieuse des travaux. Les résultats sont là. Chacun de nous peut s’en réjouir. Je tiens à leur adresser à tous, élus et collaborateurs, mes vives et sincères félicitations
- Excellences ;
- Honorables Députés et Chers Collègues ;
- Distingués Invités ;
- Mesdames et Messieurs ;
Tout comme je voudrais saluer à l’entame de cette séance plénière avec déférence mais alors avec force, les récents actes du Chef de l’Etat notamment celui qui consacre la revalorisation du coefficient des pensions d’invalidités, de vieillesse et de décès, ainsi que celui portant relèvement de l’âge de départ à la retraite des personnels du secteur de la santé publique.
A travers l’acte concernant le corps médical, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, marque sa Très Haute reconnaissance quant au dévouement et aux efforts du personnel de ce secteur dans la lutte contre le Covid-19.
Le Chef de l’Etat dans son important Message à la Nation le 19 Mai 2020, saluait déjà ces efforts, je cite : « Je tiens également à saluer l’extrême courage du corps médical camerounais et de ceux qui l’assistent. Avec les moyens qui sont les nôtres, ils font le maximum pour soigner les personnes infectées. En effet, ils ne baissent pas les bras face à la gravité de l’infection au Covid-19. La nation, par ma voix, les en félicite et les encourage à persévérer dans cette voie ». Fin de citation.
A charge donc maintenant au corps médical, de redoubler d’efforts afin de mériter, au quotidien, les Très Hauts encouragements du Président de la République. Quant à la Représentation Nationale, elle exhorte le corps médical à plus de conscience professionnelle, de disponibilité et d’abnégation. Qu’il n’oublie pas que, comme les forces de défense et de sécurité au front pour la paix, l’intégrité de notre territoire et la sécurité des compatriotes, le corps médical lui aussi doit être au front pour la sécurité sanitaire des camerounais.
Au-delà des ravages causés par la pandémie, il faut rester vigilants et ne pas oublier que d’autres pathologies existent toujours. Elles doivent toutes être ainsi prises en charge avec le même sérieux. Comment conclure ce chapitre, sans rappeler aux uns et aux autres, que notre salut à tous, réside dans le respect, le strict respect des mesures barrières, toutes les mesures barrières.
- Mesdames et Messieurs,
Je voudrais à présent esquisser un bilan sommaire des travaux qui s’achèvent. Une session marquée par une abondante activité législative et extra- parlementaire.
Sur le plan législatif, notre Chambre a examiné et voté 7 projets de loi. En attendant leur promulgation par le Président de la République, Permettez-moi d’en relever trois ici.
D’abord, le projet de loi portant ratification de l’Ordonnance du 3 Juin 2020 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi du 24 Décembre 2019 portant Loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2020. Au-delà de ses aspects techniques, cette Ordonnance en elle-même, constitue un acte de grande solidarité. En effet, elle a permis de revoir certains pans de la Loi de Finances initiale afin de mettre en place, des budgets d’urgence dans le cadre de la lutte contre le COVID-19.
De 4.951,7 milliards, le Budget de l’Etat a ainsi subi une baisse de 542,7 milliards, ramenant la nouvelle enveloppe prévisionnelle à 4.409 milliards de Francs CFA.
Ensuite, le Projet de Loi modifiant et complétant certaines dispositions de la Loi du 19 Décembre 1990 relative à la liberté d’association. Cette loi ne prenait pas en compte les associations artistiques et culturelles. C’est chose faite désormais. Ensuite il fallait légiférer sur ce secteur en particulier. D’où le projet de loi régissant les Associations Artistiques et Culturelles au Cameroun. Dorénavant, ces associations devront bénéficier d’un mode de gestion spécifique.
Il s’agit d’exploiter à l’avenir, l’énorme potentiel qu’offre le secteur des arts et de la culture. A l’instar de certains autres secteurs de l’économie nationale, la nouvelle loi est appelée à favoriser l’éclosion de véritables entreprises et industries culturelles, créatrices de richesses et d’emplois.
Dans le même registre, signalons la séance plénière du mardi dernier, consacrée au Débat d’Orientation Budgétaire, le premier de la 10ème législature. Conformément aux exigences des dispositions pertinentes de la Loi portant Régime Financier de l’Etat et des autres Entités Publiques, cette séance a permis aux élus de formuler en amont, des contributions et recommandations dans la perspective de la préparation du projet de Budget 2021 et les priorités du triennat 2021-2023.
-Chers collègues Députés,
-Distingués invités,
Qu’il me plaise à présent de relever l’impératif de consommer ce que nous produisons localement. Consommons camerounais afin de faire preuve de patriotisme économique.
Vous êtes sans ignorer qu’aucun pays ne peut se développer en consommant prioritairement les produits d’exportation au détriment de la production locale. Cette réalité doit être repensée et renversée au risque de ressembler à des mendiants qui ignorent qu’ils sont assis sur des mines d’or.
C’est l’occasion pour moi d’en appeler à l’appui du Gouvernement, afin de promouvoir l’entreprenariat privé national dans tous les domaines d’activités surtout ceux qui s’impliquent véritablement dans le développement et le rayonnement de notre pays.
Dans le registre de la diplomatie parlementaire, la section camerounaise de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) a pris part à une importante Réunion du Bureau par Vidéo-Conférence. Prenant la parole à cette occasion, le président de la section camerounaise, l’Honorable ETONG Hilarion a relevé les mesures que le Cameroun a prises pour circonscrire et maitriser les défis ainsi que les crises auxquels notre pays fait face.
S’agissant des activités des réseaux parlementaires, leur foisonnement a confirmé tout le dynamisme qui a toujours caractérisé les députés à l’Assemblée Nationale. Au moins 25 réseaux spécialisés sont à ce jour, enregistrés dans les livres de notre Institution. Nombre de ces réseaux se sont exprimés à travers séminaires, ateliers et Assemblées Générales tout au long de la session.
J’exhorte donc les dirigeants des différents réseaux, à nous faire tenir chaque fois, les rapports de leurs activités. Il serait également souhaitable, qu’il soit mis en place, au niveau de chaque réseau, des mécanismes de suivi des conclusions, résolutions et recommandations issues de leurs activités.
Autre activité extraparlementaire, l’organisation par notre Chambre d’une séance plénière spéciale consacrée à la valorisation de la médecine traditionnelle.
Il s’agit de prospecter toutes les voies nécessaires afin d’améliorer l’offre de santé nationale. Il nous semble opportun d’intégrer des solutions endogènes dans ce processus.
Pour clore mon propos, qu’il me soit permis de faire deux annonces. La première a trait à la contribution des Elus de la nation au Fonds de Solidarité Nationale pour la lutte contre le COVID-19.
– Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
Tous partis politiques confondus, les Députés à l’Assemblée Nationale vous remettent ici et maintenant, Cent Millions (100.000.000) de Francs CFA, au titre de leur contribution au Fonds de Solidarité Nationale contre le COVID-19.



Remise de la contribution
Enfin, il me plait de vous annoncer, Honorables Députés, qu’un de nos Collègues, l’honorable MANFOUO David, vient de commettre un ouvrage intitulé ; Précis de correspondance administrative à l’adresse des Parlementaires, des Maires et des Chefs de Régions. La dédicace dudit ouvrage se fera à la fin de la présente séance plénière.
Sur ce, je déclare clos les travaux de la deuxième session ordinaire de notre Chambre pour l’année législative 2020.
- Vive l’Assemblée Nationale ;
- Vive le Cameroun et Son Illustre Chef, Son Excellence Monsieur PAUL BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat.
Je vous remercie. /-

Cavaye yéguié Djibril

Président de l'Assemblée Nationale

Lire aussi : Un opposant interdit de se marier à Yaoundé
Lire aussi : Le torchon brûle entre Armand Noutack du MRC et Nourane Foster du PCRN
Lire aussi : Cambriolage chez Cabral Libii

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS