Cameroun - Finance. L’exécution du BIP en zone anglophone en forte baisse

cameroun24.net Vendredi le 13 Septembre 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les taux d’exécution du Budget d’investissement public sont respectivement de 4% au Sud-ouest et de 8% au Nord-ouest au premier semestre 2019.

ADS

À cause de la crise anglophone, les taux d’exécution du Budget d’investissement public (BIP) sont en mauvaise posture dans le Sud-ouest (SO) et le Nord-ouest (NO). Au premier semestre 2019, ces taux sont de 4% pour le SO et 8% pour le NO. Cela signifie que près 90% des projets inscrits dans le budget d’investissement public de ces régions n’ont pas été réalisés.

    Dans le Nord-Ouest, l’exécution du bip était de 86,46 en 2016, contre 83% en 2017 et enfin, 51,2% en 2018.

Pourtant, le taux d’exécution du BIP dans le SO était de 79,9% en 2016, de 65% en 2017 et de 46,5% en 2018. Cette région avait bénéficié de 426 projets pour l’année budgétaire 2018 avec une enveloppe d’environ 6,98 milliards de F, contre 557 en 2019 pour 9,71 milliards FCFA. Dans le Nord-Ouest, l’exécution du bip était de 86,46 en 2016, contre 83% en 2017 et enfin, 51,2% en 2018. Avec 492 projets d’une enveloppe de 7,31 milliards de F en 2018, contre 541 projets évalués à 8,89 millions de F en 2019. Ces faibles performances sont dues aux problèmes de sécurité persistants dans les deux régions.

Toutefois, les pouvoirs publics disent avoir pris plusieurs mesures pour tenter de renverser la courbe d’ici la fin du second semestre 2019. « Pour atteindre en fin d’année un taux d’exécution du BIP satisfaisant dans ces régions, des dispositions ont été prises pour que les marchés soient contractualisés sous forme de gré à gré. En clair, il n’y aura pas d’appel à la concurrence pour ce type de marché. Les prestataires voulant réaliser des marchés publics dans ces régions n’auront que des avis favorables », révèle Isaac Tamba, directeur général de l’Economie et de la Programmation des investissements au ministre en charge de l’Economie (Minepat). L’on évoque également le respect scrupuleux de l’exécution de la commande publique, la mise à la disposition d’un appui supplémentaire pour renforcer les capacités financières des Petites et moyennes entreprises (PME) chargées des travaux indique encore Ecomatin.

Toujours pour essayer de redonner un nouveau souffle économique au NO/SO, l’Etat a décrété, lundi 02 septembre 2019, ces deux territoires comme « zones économiquement sinistrées ». L’objectif est de créer des mesures favorables pour l’installation d’entreprises. Celles qui s’y installeront bénéficieront d’exonération de taxes d’impôts pendant une période de trois ans.

Depuis fin 2016, les régions du NO/SO se sont quant à elles embrasées, suite à des revendications corporatistes des avocats et enseignants anglophones. Ces mouvements d’humeur ont ensuite dégénéré en revendications indépendantistes à partir de 2017, transformant ces deux régions anglophones du Cameroun en théâtre d’affrontements entre l’armée régulière et les militants séparatistes.

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Finance

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

ADS

ADS

Facebook

ADS

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 17255
Décès 387
Guéri: 15320
Actif : 1548
Source MINSANTE
Mise à jour 29/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article