Cameroun - Tourisme. La guerre des hôtels 5 étoiles en vue au Cameroun

cameroun24.net Le 18 septembre 2019 6557 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
En l’espace de cinq jours seulement, les 05 et 10 septembre, deux grands groupes hôteliers américains, Hyatt et Radisson Blu, ont annoncé la construction de deux hôtels 05 étoiles à Yaoundé. Pendant que le 09 septembre dernier, le groupe qatari Katara Hospitality annonçait lui aussi des investissements dans le même sens d’environ 328 milliards de Fcfa en Afrique subsaharienne en général et au Cameroun, en particulier écrit Ecomatin.

Le Hilton Hôtel de Yaoundé, l’unique 05 étoiles au Cameroun, doit donc se préparer à une rude concurrence. Si les différents projets annoncés dans le secteur hôtelier prennent effectivement corps, son monopole dans cette catégorie sera soumis à rude épreuve. En effet, ces derniers jours, l’actualité s’est quelque peu emballée en termes d’annonces pour la construction des hôtels 05 étoiles au Cameroun. D’abord le 05 septembre dernier, c’est le Cameroun, représenté par le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Henry Eyebe Ayissi et la société de droit camerounais Glenview SA qui signaient un bail emphytéotique de 35 ans pour la construction d’un hôtel 05 étoiles portant l’enseigne américaine Hyatt Regency Hotel. Comme le précisait Patrick Shey, le patron de Glenview, le Hyatt Regency de Yaoundé va coûter la somme de 150 millions de dollars, soit 90 milliards de FCFA. Une infrastructure devant surplomber tout le centre administratif de la ville avec 31 étages d’une capacité de 300 chambres hauts-standings, 100 appartements long-séjour, neuf salles de réunion et plus de 2 000 places de conférence. Un héliport est prévu au sommet de l’hôtel. Durée des travaux : 30 mois. Aussi, Patrick Shey annonçait, à l’occasion, la construction éminente du Hyatt Regency à Kribi dont le coût est estimé cette fois-là à 45 milliards de FCFA.

Quelques jours après, plus précisément le 10 septembre dernier, le Mindcaf signait avec Elfallahi Rahima Dina, directeur Afrique du consortium belge IIDG/Hôtel Group et Franck Marie Ronald Smolders, administrateur d’IIDG et co-gérant de la société « Hôtels et résidences du Cameroun Sarl », en charge de la réalisation du projet construction d’un hôtel de l’enseigne américaine Radisson Blu à Yaoundé, une convention de partenariat. Le projet envisagé, a expliqué le ministre, est un complexe hôtelier futuriste, de grand luxe avec une tour d’environ 25 étages et un bloc annexe en forme de yacht d’environ 07 étages, comprenant un hôtel 05 toiles et un hôtel de luxe, avec au moins 300 chambres, des villas VIP, des piscines et autres équipements de sports et de loisirs, etc. En dehors de l’hôtel qui sera construit, le site au lieu-dit « lac municipal » abritera des équipements sportifs, des restaurants au standard international, un centre de remise en forme, des boutiques ainsi que des espaces de loisirs. Cet investissement est estimé 120 millions €, soit 80 milliards de FCFA. La durée des travaux est prévue pour 24-30 mois dès la mise à disposition des assiettes foncières.

Dans le cadre de cette convention signée le 10 septembre, l’État du Cameroun a cédé pour 30 ans, une parcelle de terrain relevant du domaine privé de l’État sur une superficie de 02 ha, dans l’arrondissement de Yaoundé III. Ladite parcelle a fait l’objet d’une déclaration d’utilité publique par arrêté présidentiel, le 22 juin 2018. « Ce projet futuriste a vocation à contribuer, non seulement au développement de l’industrie du tourisme et de loisirs au Cameroun, mais également au renforcement des liens et des partenariats qui sont engagés, à ce jour, dans différents domaines, entre le Cameroun et la Belgique », s’est réjoui Henri Eyebe Ayissi.

Avant Yaoundé, c’est à Douala que le premier hôtel de l’enseigne américaine Radisson Blu au Cameroun ouvrira ses portes au premier trimestre 2021. Ce projet hôtelier, fruit d’un partenariat public-privé entre la société Sky Towers Hospitality et la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), l’entreprise publique en charge de la sécurité sociale, coûtera 25 milliards de FCFA. Le projet Radisson Blu hôtel de Douala consiste en la transformation et la réhabilitation de l’immeuble de la CNPS de Douala-Bonanjo, en un hôtel 05 étoiles d’une capacité d’accueil de 180 chambres.

 

Le groupe qatari Katara Hospitality lorgne le Cameroun

C’est visiblement l’heure du boom hôtelier au Cameroun. Cette destination  est l’une des cibles du groupe  qatari Katara Hospitality. Ce dernier annonce ses premiers investissements dans ce secteur, d’un montant d’environ 328 milliards de FCFA au Cameroun en particulier et dans l’Afrique subsaharienne en général. S’exprimant le 9 septembre dernier à Doha au Qatar, Sheikh Nawaf bin Jassim Al Thani, chairman de Katara Hospitality, a annoncé que le groupe qu’il dirige peaufine actuellement des projets d’investissements au Cameroun, au Sénégal et au Nigeria. Bien que ces projets soient encore à l’étape de la due-diligence (vérifications et autres procédures préliminaires), le chairman de Katara Hospitality a révélé que le groupe entend investir dans ces trois pays africains 10% de l’enveloppe globale de 500 millions d’euros (environ 328 milliards de FCFA) prévue pour son programme d’investissements en Afrique subsaharienne.

« C’est une bonne opportunité d’investissement », a déclaré le chairman de Katara Hospitality en parlant notamment du Cameroun. Ces investissements au Cameroun, au Nigeria et au Sénégal vont se réaliser sans partenaires locaux, et prendront la forme de la construction de centres de conférences ultramodernes et d’hôtels quatre et cinq étoiles. « Dans les années à venir, l’Afrique abritera de puissantes économies (…) Nous comptons influencer le développement économique de ce continent, même si c’est à une toute petite échelle (…) Nous sommes sûrs que nous allons faire face à quelques difficultés, mais nous nous emploierons à être accepté », a déclaré Sheikh Nawaf bin Jassim Al Thani.

Déjà implanté en Égypte (Renaissance Golden View Beach Resort Sharm El Sheikh), cet opérateur qatari, qui est parmi les leaders mondiaux de l’industrie de l’hôtellerie et de l’hébergement, ouvrira une enseigne à Tanger au Maroc (Tazi Palace Hôtel), au cours de l’année 2020. Présent dans 12 pays et quatre continents, Katara Hospitality dispose d’un parc de 40 hôtels (7 912 chambres pour 6 499 employés au total), dont 29 déjà opérationnels et 11 en cours de construction ou d’aménagement. En 2026, apprend-on, ce groupe hôtelier compte porter son parc à 60 établissements d’accueil et d’hébergement.

Dans la perspective de la coupe du monde 2022 qu’organisera le Qatar, Katara Hospitality a lancé il y a un an les travaux de construction de ce qui sera l’hôtel le plus luxueux au monde. Avec ses 36 étages (14 étages sont déjà construits) qui surplomberont la ville de Doha, le Katara Twin Towers sera livré fin 2021 ou alors début 2022. L’édifice comptera 493 chambres et suites ultramodernes reparties dans deux tours formant la lettre « U ». Un sérieux concurrent à venir donc dans la bataille qui s’annonce féroce pour l’hôtellerie au Cameroun.

 

Un parc hôtelier qui se densifie

Si les différents projets annoncés dans le secteur hôtelier au Cameroun se concrétisent, le parc hôtelier camerounais est appelé à se densifier de plus en plus. Déjà, selon le décompte fait par les responsables de la plateforme hôtelière, Jumia Travel, entre arrivée de chaînes hôtelières et construction de nouveaux établissements, le Cameroun détient désormais un parc estimé à plus de 700 établissements. Le secteur hôtelier camerounais ne s’est jamais porté aussi bien que ces dernières années. Au-delà de la qualité de service qui reste encore à parfaire dans la plupart de ces établissements, l’on note cependant de nombreux investissements qui ont été faits, du moins au niveau du nombre d’hôtels. Si en 2014, le pays revendiquait seulement moins de 300 hôtels, aujourd’hui, le nombre s’est multiplié par deux. Les experts estiment à plus de 10% de croissance, le nombre de nouveaux établissements qui ont vu le jour entre 2015 et 2017. On compte parmi ces investissements, l’arrivée de grandes chaînes hôtelières comme le groupe Accorhotels et de nombreux investissements d’entrepreneurs locaux comme La Falaise ou encore le Djeuga.

« Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette croissance qui est inéluctable. On pourrait citer par exemple  la situation économique du pays qui attire désormais de nombreux investisseurs mais également l’organisation de nombreux évènements comme la CAN masculine de football qui aura lieu en 2019 », déclarait Yan-Marie Mintsa, le Project Manager de Jumia Travel. Plusieurs projets sont actuellement en cours sur l’ensemble du territoire national. Notamment, la construction des hôtels 05 étoiles jusqu’aux appartements meublés, le nombre d’hôtels disponibles sera davantage plus important. Parmi les projets phares, on peut citer la construction actuelle de 03 buildings dans la ville de Douala: le Crystal, le 2ème établissement 05 étoiles qui verra le jour dans la ville de Douala, etc. Ces différents projets de construction viennent ainsi renforcer le potentiel du Cameroun estimé à plus de 700 hôtels selon le site Jumia Travel.

Lire aussi : Réaction du Hilton de Yaoundé au sujet du malaise social vécu en interne
Lire aussi : Le malaise perdure à l'Hôtel Hilton de Yaoundé
Lire aussi : La guerre des hôtels 5 étoiles en vue au Cameroun

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Tourisme

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 5904
Décès 191
Guéri: 3568
Actif : 2145
Source MINSANTE
Mise à jour 30/05/2020 à 20:28:11

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • La famille de Marcel NIAT dément son décès

    Un proche de la famille du président du Sénat que cameroun24 a contacté s'inscrit en faux contre cette information.

  • L'armée camerounaise accusée d'avoir torturé et tué un journaliste en zone anglophone

    L'annonce du décès de ce journaliste a été faite par nos confrères d'Equinoxe Télévision .

  • Transparence : Le ministre de la Santé Publique publie la liste des donateurs contre le Covid-19

    Le Dr Malachie Manaouda a rendu publique la liste des personnes et entreprises ayant apporté un don dans la lutte contre le coronavirus au Cameroun.

  • Le Covid-19 vide les caisses de la SNH au Cameroun

    L'Etat camerounais s'attend à une baisse drastique des recettes pétrolières en 2020 a appris cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé