Cameroun - Finance. La concurrence s'annonce rude chez Afreximbank entre Afriland et CCA

cameroun24.net Jeudi le 19 Décembre 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le premier établissement bancaire du Cameroun annonce l’ouverture d’un guichet de la banque africaine d’import-export dans son enceinte, le second établissement veut devenir agent d’Afreximbank relate Ecomatin.

A l’occasion de son road show à Yaoundé, le 11 décembre 2019 à Yaoundé, Afreximbank a suscité une sorte de concurrence entre Crédit Communautaire d’Afrique (CCA) et Afriland First Bank. En effet, au cours d’un échange avec les promoteurs de Petites et moyennes entreprises, le public apprend que, certes, l’institution ne finance pas directement les PME, mais il existe un mécanisme qui a été trouvé pour pallier la situation. « Si une PME veut un financement, nous lui conseillons de se diriger vers l’African Guarantee Fund avec qui nous pouvons partager le risque. L’African Guarantee Fund peut apporter des garanties de 5 millions d’euros [environ 3,2 milliards de FCFA] », a indiqué M. Awambeng.

À sa suite, Fatma Bao, responsable de l’unité des garanties et des financements spécialisés au sein de la banque africaine, a indiqué qu’au plan local, Afreximbank travaille déjà en tandem avec un établissement comme Afriland First Bank qui est son agent. À cet effet, les PME peuvent s’adresser à cette banque camerounaise qui étudie le projet à financer et peut par la suite solliciter l’intervention de la banque d’import-export, dans le cadre du partage des risques.

Immédiatement, une responsable de CCA dans la salle du Hilton annonce que sa banque veut aussi devenir agent d’Afreimbank comme Afriland. Et M. Awambeng de lui rétorquer : « Mais, madame votre dossier est sur notre table ». Des applaudissements se font allons entendre dans la salle à la suite de cette nouvelle.

En prenant la parole à son tour, le DG d’Afriland, Alphonse Nafack va annoncer que, bien qu’étant déjà agent d’Afreximbank, la banque qu’il dirige va carrément ouvrir tout un guichet de la banque d’import-export dans son enceinte.

Actionnaire

Mais, c’est sans mentionner qu’Afriland First Bank, groupe bancaire à capitaux majoritairement camerounais, est déjà entré dans le capital de la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank), basée au Caire en Egypte. L’information a été révélée le 8 juillet 2015 dans la capitale égyptienne par Paul Kammogne Fokam, le fondateur du 2e groupe bancaire en Afrique centrale, derrière BGFI. « À cet effet, une des succursales africaines du groupe sera désignée pour le représenter (Afriland) en tant qu’actionnaire », a précisé Afreximbank dans un communiqué.

Afriland First Bank est devenue ainsi la seconde institution bancaire de la zone CEMAC à intégrer le tour de table d’Afreximbank, après la banque gabonaise de développement. Le groupe bancaire camerounais y rejoindra aussi les filiales togolaise, ghanéenne, béninoise et nigériane d’Ecobank, ainsi que la Banque nigériane d’import-export ou encore First Bank of Nigeria…

Financement du commerce

Afreximbank est une institution financière panafricaine dédiée au financement et à la promotion du commerce intra et extra-africain. Créée en octobre 1993 par les gouvernements africains, les investisseurs privés et institutionnels africains, ainsi que les investisseurs non africains ; Afreximbank revendique à ce jour près de 35 milliards de dollars (environ 17 500 milliards de FCFA) de facilités de crédit accordées aux entreprises, dont environ 4,5 milliards de dollars (environ 2250 milliards de FCFA) pour la seule année 2014. Afin d’accroître ses interventions auprès des entreprises africaines, l’Assemblée générale de cette institution financière panafricaine a approuvé, en septembre 2014, une opération d’augmentation du capital à hauteur de 500 millions de dollars, soit environ 250 milliards de FCFA.

Petit poucet, CCA est un ancien établissement de micro finance qui a reçu l’autorisation du ministre des Finances, le 11 juin 2018, pour devenir une « banque universelle ». Il faut noter que l’autorisation du gouvernement camerounais intervient plus d’un an après l’avis conforme de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac). En effet, le président du conseil d’administration de la CCA, Albert Nkemla, avait annoncé, le 20 mars 2017, qu’après deux ans de procédure de surveillance par la Commission bancaire d’Afrique centrale, la micro finance avait reçu quitus pour devenir la 15e banque du Cameroun.

Albert Nkemla avait même indiqué à l’époque que son objectif est que la CCA devienne, à moyen terme, la 3ème banque du pays, en matière de performances.

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Finance

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 13711
Décès 328
Guéri: 11114
Actif : 2269
Source MINSANTE
Mise à jour 01/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé