Décès de Me SOUOP Sylvain. Me Martin LONGO, Avocat au barreau de Bordeaux rend hommage à Me Sylvain SOUOP

cameroun24.net Le 22 janvier 10547 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans un message parvenu à notre rédaction, ce doyen des avocats camerounais au barreau de Bordeaux,rend un hommage mérité à son confrère.



Hommage à Sylvain SOUOP

Le barreau est en deuil.

Pour le respect du vieil usage, en qualité de doyen des avocats camerounais du barreau de Bordeaux, je voudrais évoquer la mémoire de notre confrère, Maître Sylvain SOUOP, emporté prématurément par une mort soudaine, avant même avant d’avoir fini de vivre sa brillante carrière et dont la personnalité était très attachante.

On peut ne pas partager les choix des confrères, leurs engagements, mais on a aussi le droit de leur rendre un hommage.

Je ne partageais pas sa vision politique.
On admirait son éloquence et qui paraît comblé de tous les dons dans un monde judiciaire dans lequel règnent, ceux qui ne sont plus les avocats, en argot : les baveux.

J’ai eu l’occasion de le rencontrer plusieurs fois en 2016, lors du séjour à Bordeaux de la délégation conduite par le Batonnier, Maître Francis SAMA, pour la signature de la convention de jumelage entre les barreaux de Bordeaux et du Cameroun, que j’avais impulsée.

Il nous laisse dans un deuil que nous partageons avec ses proches, mais nous lègue l’exemple de sa vie toute tissée par son intelligence et sa parfaite courtoisie raffinée.

Cette courtoisie doit être autant plus appréciée, qu’elle devient plus rare de jour en jour.
Un homme simple et bien élevé, et consacrant le meilleur de sa vie, à mettre humainement la défense au service des hommes. Ces qualités lui ont valu ma sympathie.

Il donnait une idée très exacte de ce que doit être l’avocat : courageux, indépendant, mais toujours avec un verbe sur mesure, sans s’encombrer d’excès, en défendant avec ardeur la cause.

Nous avons perdu un fervent défenseur de la liberté individuelle. Nous ne le verrons plus argumenter, s’offusquer, s’indigner dans ses plaidoiries.

Le barreau du Cameroun vient ainsi de perdre, sans doute, une de ses grandes figures, dont Maître Sylvain SOUOP contribuait à lui donner un inestimable prestige.

L’heure est à lui rendre un suprême hommage et la recherche des ultimes enseignements que sa vie professionnelle peut donner à nos jeunes confrères.

Je renouvelle à sa famille mes sincères condoléances et lui donne l’assurance que nous nous souviendrons de ses vertus, d’un confrère exemplaire et exceptionnel.

Puisse la vivacité de nos regrets adoucir leur chagrin.


Bordeaux, le 22 janvier 2020
Martin LONGO
Avocat au barreau de Bordeaux

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Décès de Me SOUOP Sylvain

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • AU-DELÀ DU CAS CAMEROUN, L'ACTIVISTE CAMEROUNAIS CALIBRI CALIBRO POUSSE EMMANUEL MACRON À PARLER DE LA POLITIQUE AFRICAINE DE LA FRANCE DES TOUT PROCHAINS JOURS

    En critiquant vertement la gouvernance des libertés et sécuritaires du régime Biya, Emmanuel Macron a brisé les codes diplomatiques pour passer un message à la francafrique.

  • Violences au Cameroun : l'ONU appelle le gouvernement à protéger les civils

    Quatre hauts responsables onusiens ont appelé vendredi à une meilleure protection des civils au Cameroun dans un contexte d’escalade de la violence dans ce pays d’Afrique centrale.

  • Message des mères de la Nation aux femmes camerounaises

    MESSAGE DES MÈRES DE LA NATION AUX FEMMES CAMEROUNAISES*

  • Marafa écrit aux nouveaux élus camerounais

    L'ancien ministre de l'administration territoriale sort de son silence dans un courrier adressé aux nouveaux élus que cameroun24 a pu consulter.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé