Affaire Wazizi. Maurice KAMTO réagit après la torture par l'armée et le décès du journaliste SAMUEL WAZIZI

cameroun24.net Jeudi le 04 Juin 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans une déclaration parvenu à la rédaction de cameroun24, le leader du MRC s'indigne contre le décès révoltant de décès révoltant de ce journaliste d'une télévision locale à Buéa. Il avait été arrêté par la police qui le soupçonnait d'intélligene avec les séparatistes avant d'être remit à l'armée jusqu'à l'annonce de son décès.

DECLARATION SUR L’ARRESTATION ARBITRAIRE SUIVIE DE LA TORTURE A MORT DE SAMUEL ABUWE AJIEKA DIT « SAMUEL WAZIZI » / DECLARATION ON THE ARBITRARY ARREST, TORTURE AND DEATH OF SAMUEL ABUWE AJIEKA AKA "SAMUEL WAZIZI"

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a appris avec consternation et stupeur, le décès révoltant du journaliste Samuel ABUWE AJIEKA, dit « Samuel WAZIZI », annoncé le 02 juin 2020. M. ABUWE AJIEKA avait fait l’objet d’une arrestation arbitraire le 2 août 2019 à Buea, dans la Région du Sud-Ouest, suivie de sa détention au secret depuis le 7 août 2019, détention au cours de laquelle il a subi les pires actes de torture et des traitements cruels, inhumains et dégradants qui ont entraîné sa mort.
Le MRC présente à sa famille, ses amis, ainsi que l’ensemble de la corporation des journalistes Camerounais, ses condoléances les plus attristées, auxquelles il joint l’expression de sa sympathie émue.
Le MRC condamne sans réserve ces actes et traitements odieux et barbares d’un régime pour lequel la vie des Camerounais n’a aucune valeur. Il rappelle que le jeune ABUWE AJIEKA n’est qu’une victime de plus, après tant d’autres, qui ont payé de leurs vies le prix de l’exercice de leur métier.
Le MRC n’exige que les responsables de ces actes, à tous les niveaux, y compris les donneurs d’ordre, soient identifiés, poursuivis devant les tribunaux et sanctionnés selon la loi.
Le MRC, dont nombre de ses membres ont connu dans leur chair la barbarie du régime de Monsieur BIYA, et dont quinze (15) d’entre eux font toujours l’objet d’une détention arbitraire dans des conditions inhumaines, appelle les Camerounais à s’indigner face à la barbarie et à se mobiliser pour arracher leur dignité et leur liberté confisquées par ce régime criminel.

Yaoundé le 3 juin 2020
Le Président National
Pr. Maurice KAMTO

-------

The Cameroon Renaissance Movement (CRM) learned with dismay and shock, the revolting death of journalist Samuel ABUWE AJIEKA, known as "Samuel WAZIZI", announced on 2nd June 2020. Mr. ABUWE AJIEKA was illegally arrested on 2nd August 2019 in Buea, in the Southwest Region, followed by his secret detention since August, 7, 2019, during which he suffered the worst acts of torture and brutal inhuman and degrading treatment that led to his death.
The CRM extends its deepest condolences, to which it adds the expression of its emotional sympathy, to its family, friends, as well as the whole corporation of Cameroonian journalists. The CRM condemns with the utmost energy these heinous and barbaric acts and treatment of a regime for which the lives of Cameroonians have no value. It recalls that the young ABUWE AJIEKA is just one more victim, after so many others, who have paid with their lives the price of the exercise of their profession.
The CRM is asking for justice, requesting that those responsible for these acts, at all levels, including principals, be identified, prosecuted in court and punished according to law. Many of its members have been victims to the barbarity of the regime of Mr. BIYA, and fifteen (15) of them are still under arbitrary detention in inhuman conditions. Therefore, CRM is calling on Cameroonians to express their outrage in the face of barbarism and to mobilize to save their dignity and their freedom confiscated by this criminal regime.

Done in Yaoundé on the 3rd June 2020
The National President
Prof. Maurice KAMTO


 

Lire aussi : Les États-Unis apporte leur soutien aux avocats de Samuel Wazizi mort en détention
Lire aussi : Les journalistes demandent la justice pour Wazizi
Lire aussi : Des voix continus de s'élever pour demande la Justice pour Wazizi

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Affaire Wazizi

DANS LA MEME RUBRIQUE : Culture

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 13711
Décès 328
Guéri: 11114
Actif : 2269
Source MINSANTE
Mise à jour 01/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé