Présidentielle 2018. Neuf sélectionnés pour la Présidentielle 2018 au Cameroun

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Le Conseil électoral d’Elections Cameroon a rendu son verdict hier à l’issue des travaux de la session ordinaire de plein droit.



Ils seront finalement neuf le 7 octobre 2018 à prendre part à l’élection pour la désignation du président de la République. Sous réserve de ce que décidera le Conseil constitutionnel, s’il est saisi dans le cadre du contentieux des candidatures à ce scrutin. Le verdict est tombé hier en mi-journée à l’issue d’une session ordinaire de plein droit du Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam) qui avait pour cadre, le Palais polyvalent des Sports de Yaoundé. Avec à ses côtés les autres membres de cette instance, le directeur général des Elections, Erik Essoussè et son adjoint, Abdoulkarimou, le président du Conseil électoral, Enow Abrams Egbe a donc délivré la liste des candidats retenu, devant une assistance, composée de quelques candidats, de certains mandataires, des représentants des partis alliés à certains candidats, des hommes et femmes de médias, particulièrement nombreux pour la circonstance. Ainsi donc, à l’unanimité de ses membres, comme a pris le soin de le relever le président du Conseil électoral d’Elecam, neuf candidats ont été retenus. Sans grande surprise, ceux qui, avant la publication de cette liste, étaient présentés comme les figures marquantes de ce scrutin figurent au rang des sélectionnés. Avec en tête, le président national du RDPC, Paul Biya. On y retrouve également des habitués de cette élection à l’instar de Garga Haman Adji de l’Alliance pour la démocratie et le progrès (ADD), Adamou Ndam Njoya de l’Union démocratique du Cameroun (UDC).


Le Social Democratic Front (SDF) aura pour la première fois, un plénipotentiaire autre que son président national. Osih Joshua Nambangi sera le porte-flambeau de la principale formation de l’opposition politique camerounaise. Les cinq autres, Maurice Kamto, Cabral Libii, Serge Espoir Matomba, Akere Tabeng Muna et Ndifor Afanwi Frankline vont y aller pour la première fois. Un constat s’impose à ce niveau : les neuf candidats retenus sont présentés par des partis politiques. En clair, aucun des six candidats indépendants ayant déposé des dossiers à Elections Cameroon n’a été retenu. Autre constat, et non des moindres, aucune femme ne figure dans la liste des candidats retenus par le Conseil électoral. Elles étaient pourtant deux à avoir fait acte de candidatures indique CT.


Le président du Conseil électoral n’a pas manqué de rappeler le désistement d’un postulant. Au total donc, ce sont 27 dossiers qui ont été examinés. Dix-huit, pour divers motifs au regard des dispositions du Code électoral, ont été rejetés par le Conseil électoral. Les regards sont désormais tournés vers le Conseil constitutionnel qui devrait connaître du contentieux pré-électoral s’il y a lieu.

Jean Francis BELIBI

Annonce