Cameroun - Diaspora. Pertubation du séjour de Biya : le MODEPA réagit

cameroun24.net Le 11 novembre 2019 5543 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Séjour officiel du Président de la république SEM Paul Biya, le MODEPA écrit au Ministre de l'intérieur français.



Le Président Général
du Mouvement de Défense de la Patrie –MODEPA
A
M. Le Ministre de l’Intérieur de la République Française

Objet : Perturbation du séjour officiel du Chef de l’Etat Camerounais

Monsieur Le Ministre de l’Intérieur,
Nous, le Mouvement de Défense de la Patrie –MODEPA, organisation patriotique camerounaise, dont le siège est au Cameroun avec des bureaux dans plusieurs pays dont la France, venons par la présente nous insurger contre les agissements barbares de certains individus regroupés autour d’une entité appelé Brigade anti sardinard-BAS dans votre pays.

Ceux-ci mènent des actions violentes contre le Président de la République, Son Excellence Paul Biya, plusieurs de nos concitoyens, artistes et autres venus dans votre pays pour des raisons diverses.
Cette situation perdure, et elle a causé déjà beaucoup de préjudices à notre pays le Cameroun, notamment la mise à sac de notre ambassade en janvier dernier ou encore la violence physique sur certains de nos compatriotes.
A l’heure où les Camerounais viennent de démontrer aux yeux du monde entier leur maturité, en organisant le Grand Dialogue National(GDN) inclusif, avec des lendemains pleins d’espoir et de paix, ce groupe violent aux idéaux obscurantistes tente de s’en prendre au Président de la République, Son Excellence Paul Biya, en visite officielle en France dans le cadre du Forum de Paris sur la Paix : 2e édition du 11 au 13 novembre 2019, et par conséquent saboter les espérances légitimes suscitées par les conclusions du GDN, vivement salué par la communauté internationale et le peuple camerounais dans son ensemble.

Par conséquent, nous demandons à ce que la sécurité de notre Président de la République soit parfaitement assurée et son honneur préservé.

Par ailleurs, nous tenons à souligner la présence sur le sol français de plusieurs de nos membres et sympathisants du bureau –MODEPA France et venus de plusieurs pays d’Europe pour accueillir notre Chef de l’Etat. Nous le suivrons autant que possible durant son séjour en France. Nous n’accepterons donc plus que sa sécurité soit compromise et son honneur bafoué sans rien faire. C’est pour éviter des risques d’une quelconque escalade de violence que nous vous saisissons pour que des mesures de sécurité appropriées soient prises afin que la quiétude de son séjour soit garantie.

Dans l’espoir que notre doléance sera prise en compte, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, l’expression de notre parfaite considération.

Georges Clément MEKA
Le Président Général

Lire aussi : Le message de Me Christian Ntimbane Bomo à la Brigade Anti Sardinard - BAS
Lire aussi : Le chef des services de renseignement de l'ambassadeur du Cameroun en France accusé d'appartenir à la BAS
Lire aussi : Alerte : Un camerounais victime de trafic d'organe en France sous prétexte de Covid-19

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Diaspora

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 5362
Décès 175
Guéri: 1996
Actif : 3191
Source MINSANTE
Mise à jour 27/05/2020 à 20:28:11

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Cabral LIBII

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Christian Penda Ekoka

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Tribalisme: Abdelaziz Moundé Njimbam recadre Patrice Nganang

    Le journaliste et défenseur des Droits de L'Homme a publié ce jour une tribune ou il appelle le professeur à cesser de diviser les camerounais.

  • Agression d'un proche de Cabral Libii à Douala

    Ce n'est pas la première fois que le coordonnateur du PCRN dans le Littoral est victime d'agression dans ces circonstances.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé