Cameroun - Sécurité. Plus de 5000 candidats définitivement admis aux concours d'entrée dans la Police

cameroun24.net Le 3 septembre 2018 336 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les listes officielles sont affichées depuis vendredi dernier à l’Ecole nationale supérieure de police de Yaoundé peut-on lire dans les colonnes du quotidien gouvernemental.

Les résultats du recrutement direct du 19 août 2017 à la police camerounaise sont disponibles. Le suspense a été levé vendredi dernier avec la publication des listes définitives. Du coup, l’Ecole nationale supérieure de police a été prise d’assaut par une foule immense. Avec des visages éblouissants pour certains et tristes pour d’autres.

« Je n’ai pas réussi. Je n’ai pas à me lamenter même comme j’ai mal. J’espère me rattraper lors du prochain concours s’il plaît à Dieu », se console Timothée. B, un candidat malheureux pour les concours des inspecteurs et gardiens de la paix. C’est à l’issue des épreuves écrites, orales, sportives et des visites médicales que les résultats ont été publiés. A chaque étape, des candidats étaient éliminés.

Ceux définitivement admis sont repartis ainsi qu’il suit : 78 élèves commissaires de police, 25 commissaires de police spéciaux, 110 élèves officiers de police, 50 élèves officiers de police spéciaux, 405 élèves inspecteurs de police, 50 élèves inspecteurs de police spéciaux, 4886 élèves gardiens de la paix , 70 gardiens de la paix conducteurs automobile, 56 gardiens de la paix musiciens et 10 aides-soignants. Soit 5740 candidats admis pour la formation. Des sources bien introduites à la Délégation générale à la Sûreté nationale (DGSN) font savoir que les rassemblements pour le départ en formation sont répartis selon les grades.

Les élèves commissaires de police et les élèves officiers vont se retrouver à l’Ecole nationale supérieure de police, respectivement les 10 et 12 septembre prochains. Les élèves inspecteurs et gardiens de la paix quant à eux vont se retrouver le 18 octobre au Groupement mobile d’interventions (GMI) de Douala, pour être embarqués soit au Centre d’instruction et d’application de la Police (CIAP) de Mutengene, soit à Koutaba ou encore à Ngaoundéré.

Parce que précisent nos sources, le contexte sécuritaire qui prévaut fait qu’on n’a pas encore exactement défini leur lieu de formation. Quant aux admis, l’heure est aux derniers réglages.

«Je rends grâce à Dieu. Je suis déjà prêt pour la formation afin de servir mon pays. Ces quelques jours qui nous ont été accordés avant le départ vont me permettre de dire au revoir aux proches et de prendre leur bénédiction » a déclaré Mouhamadou. A. élève gardien de la paix.

Rabiyatou MANA

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Sécurité

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le rachat de la BICEC par BCP contesté en justice en France

    Le Tribunal de commerce de Paris doit statuer, mercredi 13 novembre 2019, suite à la plainte déposée par un collectif d’avocats camerounais, laquelle conteste la cession de 68,5 % des actifs de la Banque...

  • En 2017, le Cameroun perd 314 milliards de FCFA de recettes dans le secteur pétro-gazier

    En 2017, le Trésor public camerounais a été privé d’au moins 314,6 milliards de FCFA de recettes dans le secteur des hydrocarbures. C’est ce qui ressort des rapports réalisés par la Société nationale des...

  • Suspension de 15 entreprises forestières pour exploitation illégale du bois

    C’est la substance d’un communiqué que vient de rendre public le ministre des Forêts et de la faune, qui sanctionne la plupart aussi pour exploitation hors des limites de l’assiette de coupe attribuée.

  • Selon Jeune Afrique, les participants au Grand Dialogue National ont touché jusqu’à 400 000 FCFA de per diem

    Le magazine panafricain a relevé quelques chiffres des assises du Grand dialogue nationale tenue à Yaoundé du 30 septembre au 04 octobre 2019.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé