SUD,Présidentielle 2018 : Le Rdpc dévoile ses stratégies de campagne dans le Sud

Présidentielle 2018. SUD,Présidentielle 2018 : Le Rdpc dévoile ses stratégies de campagne dans le Sud

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

C’est à l’occasion de la méga séance de travail organisée le 22 septembre dernier, date de début des activités relatives à la propagande électorale en vue de l’élection présidentielle du 07 octobre prochain, sous la coordination du délégué permanent régional du comité central du rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) avec à ses côtés ses départementaux.

 Y ont répondu à l’appel, les membres de gouvernement fils de la région, les responsables politiques, les présidents des sections et sous- sections, élites intérieures et extérieures de la région et bien,  les responsables des formations politiques alliées au Rdpc.


Pour Jacques Famé Ndongo délégué permanent régional du comité central du Rdpc, « cette séance de travail est relative à la nécessité impérieuse de mener une campagne de grande proximité. Elle est alors conduite sur le plan opérationnel par les présidents de sections qui sont des présidents des comités communaux de campagne, et les présidents de sous-sections qui sont les présidents des comités locaux pour cette campagne. Il s’agit d’une campagne de porte à porte, de corps à corps, de maison à maison. L’objectif ici étant d’accompagner efficacement le candidat du Rdpc vers l’accomplissement de son destin. L’option stratégique adoptée est une campagne ciblée en direction de tous les potentiels électeurs, c'est-à-dire les détenteurs de cartes d’électeurs ». Ainsi, les commissions départementales sont chargées d’encadrer au plan stratégique, logistique, matériel, financier et psychologique les sections, les sous-sections voire les comités de base et autres cellules du Rdpc.

Selon le délégué permanent régional du comité central du Rdpc il est question de ratisser large. Et aucune personne n’est capable de le faire de manière solitaire, c’est un travail d’entreprise collective et  synergique. Il est important d’affiner des stratégies collectives en fonction des hautes directives du parti. D’où cette séance de travail qui consistait à établir une division rationnelle du travail,  en vue de répondre à la question à savoir, qui fait quoi et comment. A la vérification de la faisabilité technique et la soutenabilité financière. A l’identification de la question liée à la disponibilité des cartes d’électeurs auprès de chaque potentiel détenteur.

Rdpc_Undp_lancement_campagne_Sud

A la vérification de l’effectivité de la distribution des outils de campagne octroyés par le candidat du Rdpc. A la mise à jour des chronogrammes d’activité au niveau régional comme départemental. Et à l’examen de toutes autres questions diverses contribuant à la bonne marche de la campagne.  Surtout aussi à  faire avec les partis alliés au Rdpc.  C’est dans ce sens que Eliane Zene Ondo’o, présidente nationale des femmes de l’Undp a représenté Bello Bouba Maïgara dans cette ouverture de la campagne au Sud. Pour elle, « les raisons de ce soutien au Rdpc par son parti s’appuient sur la paix que le Cameroun a besoin plus que jamais maintenant. Sur l’unité nationale qui est  mise en cause, à la défense de l’intégrité du territoire national,  et à l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

La coupe d’Afrique des nations qui se tiendra  au Cameroun n’étant pas la moindre raison. Et c’est fort de tout ce qui précède que réunit le 18 juillet dernier après convocation du corps électoral, le président de l’Undp a décidé de soutenir la candidature de Paul Biya ». Le discours a été presque similaire pour  Tita Samuel Fon de l’autre cameroon people party (Cpp) qui est également un parti allié au Rdpc pour la cause du 07 octobre prochain. Au terme de cette séance de travail, les regroupements se sont poursuivis au niveau départemental en vue d’un meilleur déploiement sur le terrain. Et où il est question de convaincre les électeurs car, président de la république, ministre, Dg, bourgeois, paysan chacun n’a qu’une voix qui pourra faire la différence le 07 octobre prochain.                     

Jacques Pierre SEH
 

Opinion