Grand dialogue national. Selon Jeune Afrique, les participants au Grand Dialogue National ont touché jusqu’à 400 000 FCFA de per diem

cameroun24.net Le 12 novembre 2796 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le magazine panafricain a relevé quelques chiffres des assises du Grand dialogue nationale tenue à Yaoundé du 30 septembre au 04 octobre 2019.

Combien aurait coûté le Grand dialogue national ? Un peu plus d’un mois après la fin de ces assises convoquées par le Président Paul Biya pour proposer des solutions en faveur d’un retour de la paix dans les régions anglophones, l’hebdomadaire Jeune Afrique (JA) dévoile quelques chiffres des travaux. Dans un article intitulé: «Cameroun: le ‘‘Grand Dialogue National’’ en chiffres», publié dans son édition en kiosque le 10 novembre 2019, le magazine panafricain révèle que pour cet événement qui s’est tenu du 30 septembre au 4 octobre 2019 au Palais des Congrès de Yaoundé, «le gouvernement avait réservé 400 chambres dans des hôtels 3 étoiles». Selon cette source médiatique, «les participants recevaient chacun un per diem variant de 300 000 à 400 000 FCFA (610 euros), selon qu’ils arrivaient ou non de l’étranger. Ce fut le cas de 40 dirigeants venus en avion en classe affaires», lit-on.

Les  présidents des 8 commissions, quant à eux, disposaient « d’un budget de 5 millions de FCFA pour les dépenses imprévues (par exemple lorsque le traiteur qui servait 700 repas par jour avait fermé ses cuisines) », indique JA. On apprend par ailleurs que les organisateurs avaient obtenu la gratuité des visas pendant deux semaines pour les invités d’origine camerounaise détenteurs d’un passeport étranger indique encore Ecomatin.

Les travaux ont accouché de plusieurs recommandations, dont la plus importante est la création d’un statut spécial pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (NO/SO). Sur le plan économique, les délégués au GDN ont sollicité l’affectation entre 10% et 15% du budget national aux collectivités territoriales décentralisées (CTD) afin d’assurer des investissements locaux probants. Ils ont également recommandé à l’Etat d’achever les projets d’investissements publics du NO/SO. En début septembre, le ministère de l’Economie indiquait qu’au premier semestre 2019, le budget d’investissement public (BIP) dans ces régions était de 4% pour le Sud-ouest et 8% dans le Nord-ouest, alors qu’en glissement annuel, ces taux étaient respectivement de 45,6% et 51,2%.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Grand dialogue national

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Une réunion du MRC interrompu dans un domicile privé

    Le commandant du GMI d'Ebolowa accompagné d'une vingtaine de policiers ont dispersé une réunion qui se tenait dans un domicile privé au quartier Oyenga à Ebolowa 1er a appris cameroun24.

  • L'armée camerounaise à la recherche de 17 otages enlevés par Boko Haram

    Vingt-et-un civils ont été enlevés mercredi soir dans la localité de Mbreche, située dans la région de l'extrême-nord du Cameroun, par des membres du groupe jihadiste Boko Haram, lit-on dans une dépêche de...

  • Terminal à conteneurs du port de Douala : Le Cameroun va gérer lui même

    Le port autonome de Douala, le plus grand d'Afrique centrale, a annoncé jeudi qu'il succéderait à partir de janvier au groupe français Bolloré pour gérer son propre terminal à conteneurs alors que le processus de...

  • Des individus demandent de l'argent pour valider les candidatures à Elecam

    Le Directeur de Elecam ne se reconnait pas dans ces pratiques et demandent de dénoncer ces individus manifestement mal intentionnés.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé