Cameroun - Finance. Selon le FMI Les perspectives économiques du Cameroun restent positives

cameroun24.net Le 1 septembre 2018 178 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les perspectives économiques du Cameroun restent positives, avec une croissance qui devrait rebondir à 4% en 2018 contre 3,2% et 4,5% en 2016, selon un rapport du Fonds monétaire international (FMI).


Cette reprise sera ainsi soutenue par le lancement de la production de gaz naturel, la construction des infrastructures pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2019 ainsi que l’amélioration de l’approvisionnement en énergie écrit APA.

La croissance du pays continuera d’augmenter progressivement vers son potentiel de 5–5,5%, soutenue par la mise en exploitation d’infrastructures énergétiques et de transport clés, et par un accroissement de l’investissement privé.

La trajectoire de la croissance à moyen terme est, selon l’institution financière, compatible avec la consolidation budgétaire programmée, en même temps que le déficit budgétaire convergerait vers le critère de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC, 3%) à partir de 2020 et le déficit du compte courant se creuserait légèrement en 2018, avant de se stabiliser en-dessous de 3% du produit intérieur brut (PIB) à moyen terme.

Ces bonnes perspectives peuvent toutefois être affectées par des risques externes et internes, au premier rang desquels la volatilité des prix des matières premières, un ajustement régional de la CEMAC incomplet conjugués au resserrement des conditions financières.

Ces risques sont également liés aux menaces séparatistes dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, aux attaques terroristes de la secte islamiste Boko Haram dans l’Extrême-Nord, à de nouveaux dérapages budgétaires liés à l’élection présidentielle de 2018 et à la CAN, à de nouveaux retards dans la mise en exploitation des grands projets d’infrastructures, mais également à la matérialisation des passifs contingents des entreprises publiques.

S’agissant des consultations au titre de l’article IV et de la deuxième revue de l'accord de la facilité élargie de crédit (FEC), le FMI souhaite voir les autorités débloquer l’immense potentiel de croissance du Cameroun et renforcer la résistance aux chocs, rendre la croissance plus inclusive en améliorant le potentiel de redistribution de la politique budgétaire et en supprimant les barrières qui continuent d’entraver la participation des femmes à l’économie.

Le Fonds invite aussi à s’attaquer aux risques budgétaires et financiers, y compris en mettant en œuvre des mesures durables pour résoudre les problèmes des banques en difficulté, réduire l’important volume de prêts improductifs, accélérer les réformes pour soutenir la diversification et promouvoir l’intégration régionale, notamment en améliorant l’environnement des affaires et en stimulant l’accès aux services financiers.

En ce qui concerne la mise en œuvre du programme de réformes appuyée par la FEC, le FMI estime qu’elle «a été contrastée», trois des quatre critères de réalisation pour fin décembre 2017 n’ayant pas été respectés à savoir le plancher pour le solde primaire non-pétrolier, les plafonds pour les décaissements des prêts non concessionnels ainsi que le financement net auprès de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC).

Au chapitre de la mise en œuvre des réformes structurelles, dix repères ont été respectés par le Cameroun et quatre ont été reportés

Pour le FMI, en dehors d’améliorer l’efficacité des dépenses tout en protégeant les pauvres et en promouvant l’égalité de genre, il est essentiel, pour le gouvernement, d’améliorer l’efficacité des dépenses publiques afin de créer de l’espace budgétaire pour les dépenses prioritaires, tout en continuant à réduire les déficits budgétaires.

Félix Cyriaque Ebolé Bola

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Finance

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • En 19 ans d’activités, le centre d’arbitrage du Gicam a prononcé 75 sentences

    Le Centre de médiation et d'arbitrage du Groupement inter patronal du Cameroun a officiellement lancé ses opérations d'arbitrage, le 7 novembre 2019 à Douala relate Ecomatin.

  • Pénurie du gaz domestique à l’Extrême-Nord du Cameroun

    Depuis plus de deux semaines, il est très difficile de s’approvisionner en gaz domestique dans la ville de Maroua, la capitale régionale de l’Extrême-Nord du Cameroun, révèle le trihebdomadaire régional...

  • La croissance économique du Cameroun ralentit en 2019 à cause des défis sécuritaires et l’incendie à la Sonara

    Au sortir de la 5e revue de son programme économique et financier triennal (2017-2019) avec le Cameroun, le 8 novembre 2019, le Fonds monétaire international (FMI) a exprimé son satisfécit sur la conduite de ce...

  • Plus de 143 infractions aux examens 2019 recencées par l’office du Baccalauréat

    Les membres du Conseil d’administration, réunis lors de la 63ème session ordinaire parlent de blâmes, suspensions et poursuites judiciaires.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé