Cameroun - Environnement. Suspension de 15 entreprises forestières pour exploitation illégale du bois

cameroun24.net Mardi le 12 Novembre 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
C’est la substance d’un communiqué que vient de rendre public le ministre des Forêts et de la faune, qui sanctionne la plupart aussi pour exploitation hors des limites de l’assiette de coupe attribuée.

ADS

Le ministre des Forêts et de la faune, Jules Doret Ndongo a suspendu quinze entreprises forestières pour exploitation illégale des bois, et pour exploitation hors des limites de l’assiette de coupe attribuée. Parmi les entreprises épinglées, figurent la société Enec, accusée d’exploitation forestière non autorisée dans le domaine national et fraude sur les documents sécurisés du Gic Scoops Covite. L’entreprise est suspendu jusqu’au règlement définitif du contentieux relate Ecomatin.

Un contentieux est également ouvert à l’encontre de la société Compagnie forestière Assam (Cofa), sous-traitant de la Commune de Minta pour exploitation au-delà des limites de l’assiette de coupe 1-5 et le non-respect des normes techniques d’exploitation. Elle écope d’une interruption d’activités de trois mois renouvelables. La société SMK scierie du Mbam-et Kim est poursuivie pour exploitation forestière non autorisée dans le domaine national, massif Ina-Oue-Bengbeng et violation des clauses du cahier de charges.

Cette croisade contre l’illégalité intervient après plusieurs descentes sur les sites de production et les couloirs d’évacuation des produits forestiers. Depuis plusieurs semaines, les équipes de l’inspection générale, de la Brigade nationale et des brigades régionales de contrôle forestier et de lutte anti-braconnage sont sur le terrain pour des missions de répression. Et le gouvernement entend intensifier les contrôles afin de limiter la portée de l’exploitation illégale du bois par des sanctions sévères à l’encontre des entreprises et des personnes.  Elles écopent pour la plupart des amendes s’élevant à plus de 10 millions de FCFA.

Depuis trois ans que le système Snoie existe, 35 missions ont été effectuées par différentes organisations pour 30 rapports soumis au comité techniques et 18 réactions du ministère des forêts.

Lire aussi : Un trafiquant d'espèces rares arrêté par la gendarmerie

 

Regardez

Facebook

ADS

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 17255
Décès 387
Guéri: 15320
Actif : 1548
Source MINSANTE
Mise à jour 29/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article