Cameroun - Environnement. Suspension de 15 entreprises forestières pour exploitation illégale du bois

cameroun24.net Le 12 novembre 4589 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
C’est la substance d’un communiqué que vient de rendre public le ministre des Forêts et de la faune, qui sanctionne la plupart aussi pour exploitation hors des limites de l’assiette de coupe attribuée.

Le ministre des Forêts et de la faune, Jules Doret Ndongo a suspendu quinze entreprises forestières pour exploitation illégale des bois, et pour exploitation hors des limites de l’assiette de coupe attribuée. Parmi les entreprises épinglées, figurent la société Enec, accusée d’exploitation forestière non autorisée dans le domaine national et fraude sur les documents sécurisés du Gic Scoops Covite. L’entreprise est suspendu jusqu’au règlement définitif du contentieux relate Ecomatin.

Un contentieux est également ouvert à l’encontre de la société Compagnie forestière Assam (Cofa), sous-traitant de la Commune de Minta pour exploitation au-delà des limites de l’assiette de coupe 1-5 et le non-respect des normes techniques d’exploitation. Elle écope d’une interruption d’activités de trois mois renouvelables. La société SMK scierie du Mbam-et Kim est poursuivie pour exploitation forestière non autorisée dans le domaine national, massif Ina-Oue-Bengbeng et violation des clauses du cahier de charges.

Cette croisade contre l’illégalité intervient après plusieurs descentes sur les sites de production et les couloirs d’évacuation des produits forestiers. Depuis plusieurs semaines, les équipes de l’inspection générale, de la Brigade nationale et des brigades régionales de contrôle forestier et de lutte anti-braconnage sont sur le terrain pour des missions de répression. Et le gouvernement entend intensifier les contrôles afin de limiter la portée de l’exploitation illégale du bois par des sanctions sévères à l’encontre des entreprises et des personnes.  Elles écopent pour la plupart des amendes s’élevant à plus de 10 millions de FCFA.

Depuis trois ans que le système Snoie existe, 35 missions ont été effectuées par différentes organisations pour 30 rapports soumis au comité techniques et 18 réactions du ministère des forêts.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Environnement

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Les zones rurales camerounaises abritent 35% des distributeurs des produits pétroliers

    Sur les 835 stations-services en activité au Cameroun au 28 octobre 2019 (pour 54 sociétés agréées par l’État), 35% sont installées dans des zones rurales, a révélé le ministre de l’Eau et de l’Énergie,...

  • Entre 2018 et 2019, la production nationale d’eau potable du Cameroun est passée de 731 080 à 824 456 m3 par jour

    Selon les récentes données fournies par le ministère de l’Eau et de l’Énergie (Minee), la production nationale d’eau potable du Cameroun est passée de 731 080 m3/jour à 824 456 m3/jour de 2018 à 2019,...

  • Une réunion du MRC interrompu dans un domicile privé

    Le commandant du GMI d'Ebolowa accompagné d'une vingtaine de policiers ont dispersé une réunion qui se tenait dans un domicile privé au quartier Oyenga à Ebolowa 1er a appris cameroun24.

  • L'armée camerounaise à la recherche de 17 otages enlevés par Boko Haram

    Vingt-et-un civils ont été enlevés mercredi soir dans la localité de Mbreche, située dans la région de l'extrême-nord du Cameroun, par des membres du groupe jihadiste Boko Haram, lit-on dans une dépêche de...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé