Cameroun - Gouvernance. Sommation des administrations camerounaises de faire l’évaluation de leurs consommations d’eau et d’électricité

cameroun24.net Le 16 janvier 6320 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
« Chaque administration doit disposer à la fin de l’année 2020 d’une connaissance précise du niveau de ses consommations [d’eau et de l’électricité] et des dépenses correspondantes ». C’est l’une des instructions contenues dans la circulaire signée le 31 décembre dernier par le ministre des Finances (Minfi).



Dans ce sens, chaque administration est invitée à procéder à : l’inventaire des compteurs et des points de livraison de l’État ; l’évaluation des consommations par le relevé et le suivi des index des factures de manière contradictoire ; la signature des procès-verbaux avec les fournisseurs pour transmission au Minfi ; la transmission mensuelle à la direction générale du budget/Minfi, d’un tableau récapitulatif des consommations de chaque point de livraison dont elle a la responsabilité.

« Les économies constatées (réduction du montant des factures) pourront faire l’objet d’une rétrocession trimestrielle aux administrations qui les auront réalisées, par réintégration dans leur budget sous forme de crédits de biens et services. Les excédents de consommation des administrations qui auront dépassé leur quota seront imputés sur les crédits des biens et services de l’exercice suivant », indique la circulaire.

Selon ce document, les administrations peuvent bénéficier d’une prime à la performance budgétaire pour leur gestion optimale, lorsqu’une évaluation fait ressortir des économies budgétaires substantielles sur les crédits relatifs aux dépenses d’eau, d’électricité, d’affranchissement du courrier et des prestations des télécommunications, au regard des provisions initiales.

De même, les administrations, dont les opérations sont jugées conformes aux standards de la qualité de la dépense, peuvent bénéficier des crédits budgétaires des biens et services, des levées automatiques du blocage de précaution ainsi que de l’autorisation d’utilisation des reliquats de crédits issus du jeu de la concurrence à l’occasion des procédures de passation des marchés.

Depuis 2017, l’État s’attaque aux postes de dépenses somptuaires et incontrôlées, qui contribuent à plomber les finances publiques. À titre d’exemple, en septembre 2016, Camtel, opérateur public des télécoms, réclamait à l’ensemble de l’administration publique camerounaise et aux entreprises étatiques, des arriérés de consommation de téléphone estimés à 65 milliards FCFA. Quant à Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité, il réclamait à l’État une dette globale de 34 milliards FCFA.

Sylvain Andzongo
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Gouvernance

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Non au Massacre des Camerounais.es !

    C’est indiscutable. Entre deux et trois douzaines de personnes ont été massacrées dans le village de Ngarbuh, département de Donga-Mantung dans la région du Nord-Ouest.

  • Eric Djemba Djemba revient sur le décès de Marc-Vivien Foé 17 ans après

    Marc-Vivien Foé quittait le monde des vivants le 26 juin 2003 sur un terrain de football. Lors des demi-finales de la Coupe des Confédérations opposant le Cameroun à la Colombie, l’ancien joueur de Manchester City...

  • Le verdict du litige qui oppose la FECAFOOT à Hugo Broos est connu

    L’ancien sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun Hugo Broos ne percevra que ses arriérés de salaires et non une compensation liée à la rupture de son contrat.

  • L'armée camerounaise dément son implication dans le massacre de Ngarbuh

    le porte parole de l'armée a fait ce démenti dans sa page officielle dans les réseaux sociaux a appris cameroun24. Il donne par ailleurs sa version des faits.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé