Lutte contre Boko Haram. Trois postes militaires dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun incendiés par Boko Haram

cameroun24.net Mercredi le 22 Janvier 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans la nuit du 17 au 18 janvier 2020, des insurgés de la secte islamiste nigériane Boko Haram ont lancé une nouvelle attaque contre les positions militaires camerounaises dans la région de l’Extrême-Nord.

ADS



Selon le trihebdomadaire régional L’Œil du Sahel, cette attaque survenue aux environs de 2h du matin dans le village Hidoua-Tourou, dans l’arrondissement de Mokolo, département du Mayo-Tsanaga, s’est soldée par l’incendie de trois postes militaires du 43e Bataillon d’infanterie motorisé (BIM).

En plus de ces postes militaires, révèle la même source, les assaillants ont également incendié une vingtaine de concessions.

Suite à cette énième attaque de la secte nigériane en terre camerounaise, apprend-on, environ 1317 personnes réparties dans 202 ménages ont quitté leur village pour se mettre l’abri dans les localités voisines.

BRM
 

Lire aussi : Maurice Kamto s'exprime sur le massacre de Boko Haram sur les populations de Nguetchewe à l'extrême Nord du Cameroun
Lire aussi : Une attaque de Boko haram fait 19 morts, un avion de l'armée sort piste
Lire aussi : L'armée camerounaise frappe violemment Boko haram au pied des Monts Mandara

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS