Grand dialogue national. Un «statut spécial» des régions anglophones préconnisé au Grand dialogue au Cameroun

cameroun24.net Le 5 octobre 2019 25513 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le régions anglophones camerounaises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest devraient bénéficier d’un «statut spécial», selon l’une des recommandations fortes du Grand dialogue national (GDN) qui s’est achevé vendredi dans la capitale, Yaoundé.

Afin d’éviter la revendication minimale du fédéralisme, régulièrement brandie par les séparatistes, les assises ont convoqué l’article 62 de la Constitution, qui dispose que ladite Loi «peut tenir compte des spécificités de certaines régions dans leur organisation et leur fonctionnement». Les autorités tiennent néanmoins à préciser que ceci n’en fait pas un pays à part ou des régions à part, mais vise au respect de la diversité et de la spécificité de certaines communautés nationales relate APA.

Ces zones géographiques devraient également avoir le rétablissement d’une Chambre des chefs traditionnels, ainsi que l’élection de gouverneurs régionaux.

En dehors de cette préconisation de l’octroi d’un statut spécial au NO/SO, le GDN souhaite la suppression du poste de délégué du gouvernement, sorte de super-maire nommé par décret présidentiel et régnant sur des conseils municipaux élus dans certaines grandes agglomérations, l’instauration de la double nationalité, la mise sur pied d’une «Commission de réconciliation, paix et justice sociale».

Au terme de 5 jours de travaux, destinés à ramener la paix dans les régions, ensanglantées depuis fin 2016 du faits de revendications sécessionnistes, le président Paul Biya a affiché sa satisfaction devant le travail abattu, ayant donné à ses compatriotes l’occasion de réaffirmer une fois de plus leur attachement à la paix et à la concorde dans leur pays, de même qu’à l’unité et au progrès de celui-ci.

«Vos contributions riches et variées ont été fort utiles. Certaines d’entre elles ont inspiré les recommandations formulées à l’issue du Dialogue. Je puis vous assurer que toutes feront l’objet d’un examen attentif et diligent dans la perspective de leur mise œuvre, en tenant compte de leur opportunité et de leur faisabilité, mais aussi des capacités de notre pays», a ajouté le chef de l’État.

Félix Cyriaque Ebolé Bola

Lire aussi : Application des premières recommandations du Grand Dialogue National
Lire aussi : Le recrutement de 500 traducteurs instruit par la présidence de la république à compter de janvier 2020
Lire aussi : Selon Jeune Afrique, les participants au Grand Dialogue National ont touché jusqu’à 400 000 FCFA de per diem

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Grand dialogue national

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 5904
Décès 191
Guéri: 3568
Actif : 2145
Source MINSANTE
Mise à jour 30/05/2020 à 20:28:11

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Un parti «fantôme» légalisé par le ministre de l'Administration Territoriale

    Dans communiqué parvenu à la rédaction de cameroun24.net le président du MPDR ne se reconnait pas dans le parti légalisé par Paul Atanga Nji.

  • Un noir assassiné par un policier blanc aux Etats-Unis

    Cet assassinat en modo-vision relance le problème de racisme contre les noirs aux Etats-Unis a constaté cameroun24.

  • L'ancien ministre André Mama Fouda nommé PCA du CHRACERH

    L'information a été rendu publique ce jour par la radio d'Etat

  • Jean Claude Shanda Tonme cré son parti politique

    Le ministre de l'Administration territoriale a signé ce jour la décision légalisant ce nouveau parti.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé