Cameroun - Corruption. GOUVERNANCE: Polémique autour d'un marché public du Pndp (Programme national de développement participatif)

  • Sylvain Andzongo | Repères |
  • Publié : Jeudi le 20 Septembre 2012 05:37:15 |
  • 36254 hits |
  • Société |

Le Pndp fournit des explications aux accusations de malversations dans la mise en œuvre d'une plateforme informatique d'un montant de plus de 965 millions de FCFA, accusations portées par le Rassemblement de la jeunesse camerounaise (Rjc).

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à



De deux choses l’une. Soit le Programme national de développement participatif (Pndp) a jugé qu'elle n'a pas à donner d'explication à une association soit c'est le Rassemblement de la jeunesse camerounaise (Rjc), l'association en question, qui n'a pas suffisamment creusé pour comprendre comment a été initié et géré le projet de mise en œuvre d'une plateforme informatique de 965 277 182 FCFA au Pndp.

Dans tous ces cas de figures, il n y a pas eu une communication suffisante entre les deux parties. En effet, dans un «rapport d'enquête» rendu public à Yaoundé le 18 septembre 2012, M. Sismondi Barley Bidjocka, représentant du Rjc, produit un certain nombre de documents sur la mise sur pied d'une plate-forme informatique conçue par le Groupe Hope Corporate basé à Paris pour le compte du Pndp. Le Rjc parle principalement des paiements de près de 179 millions de FCFA qui auraient été versés à Hope Finance avant la signature du contrat avec le Pndp. Si la chronologie des versements des montants est exacte, elle ne cache pas forcement les malversations financières dénoncées par le Rjc.

Ao début 2010, le Pndp est choisi, à l'époque des faits, par le ministère en charge de l'Economie pour piloter la mise en œuvre d'une plateforme informatique. Cette plateforme n'est pas un simple site internet, mais une application multifonctionnelle pour mobiliser des financements non générateurs d'endettement pour le gouvernement camerounais. En d'autres termes, c'est une plate-forme électronique où des projets peuvent être directement financés au Cameroun à partir de n'importe quel point du globe évitant ainsi la faible consommation des financements étrangers au pays ou les risques de détournements par quelque organisme que ce soit.

Seulement, le gouvernement est connu pour sa faiblesse dans l'exécution des projets, y compris ceux finances par des bailleurs de fonds étrangers. Le Pndp est choisi pour son fort taux d'exécution des projets d'investissement et pour ses missions de proximité qui siéent à la plateforme informatique à mettre en œuvre. Un groupe de travail est donc mis en place par le Minepat, sous la maîtrise d'ouvrage délégué du Pndp, pour procéder à des tests qui s'avèrent concluants. Cette plateforme se révèle particulièrement efficace pour la promotion des plans communaux de développement auprès de la diaspora. Les 8 et 9 février 2011, une présentation de cette solution est faite au cours de la réunion des services centraux et extérieurs du Minepat, avec un succès qui emballe les principaux responsables, décidés à la mettre en œuvre le plus rapidement. Tous ces essais, ajoutés aux prestations déjà enregistrées entre Hope et le Pndp, induisent un coût, bien avant la signature du contrat le 22 juillet 2011.

Dans le contrat, d'un montant total de plus de 965 millions, ces dépenses préalables sont intégrées en régularisation et le tout validé par la commission spéciale de contrôle des marchés des services et des prestations intellectuelles, qui a émis un avis favorable le 19 juillet 2011. En conséquence, ce que le rapport d'enquête du Rjc tend donc à présenter, dans le cadre de la mise sur pied de cette plateforme informatique, comme des violations du code de marché public car «avant la signature et lancement dudit marché le 22 juillet 2011, le bénéficiaire Hope Finance, avait déjà perçu 36 430 804 FCFA payé au trésor le 31 janvier 2011, et 142 463 339 FCFA payé au trésor le 28 mars 2011, comme l'atteste le tableau récapitulatif des paiements dans le rapport» trouve son explication dans la régularisation a posteriori dans le contrat des dépenses engagées avant le 22 juillet 2011.

D'un autre côté, le Rjc accuse le Pndp d'avoir privilégié une procédure de gré à gré qui est l'option dans les marchés publics. Ce à quoi le Pndp répond que Hope Finance est dépositaire de la plateforme et son choix pour le mettre en œuvre n’était pas négociable. Raison pour laquelle le Premier ministre va autoriser la signature du marché en procédure de gré à gré.

La réception provisoire de la plateforme a été effectuée en novembre 2011, après approbation des représentants de l'Agence nationale des technologies de l'information et de la communication (Antic) et du Cenadi, experts du gouvernement pour les questions informatiques. On attend à présent la désignation de la structure qui animera la plateforme pour le bien du développement local.

Facebook

LES COMMENTAIRES

LES COMMENTAIRES

  • un site internet à 1 milliards !!! Epervier au secours

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Réagir

Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption

Cameroun - Corruption : Ministère de l’Eau et de l’Energie : Les recrutements à problème d’Atangana Kouna (4576)
Cameroun - Corruption : Le Cameroun chute de la 130è en 2015 à la 145è place dans l’Indice de perception de la corruption 2016 (8971)
Cameroun - Corruption : 91% de Camerounais pensent que les agents de la police et l’administration fiscale sont impliqués dans la corruption (11530)
Cameroun - Corruption : Blanchiment d’argent et financement du terrorisme : 19 milliards de FCfa suspectés au Cameroun en 2015 (8719)
Cameroun - Corruption : Cameroun : plus de 700 agents de l’Etat ont frauduleusement perçu 1,3 milliard de FCfa en 2016 (6635)
Cameroun - Corruption : Cameroun : un réseau de fraude distrait 1,3 milliard FCFA dans la fonction publique (6982)
Cameroun - Corruption : Détournements aux Finances: plus de 700 personnels de l’Etat mis en débet (10402)
Cameroun - Corruption : Corruption: 11 ministres de souveraineté se rebellent contre la Conac (9524)
Cameroun - Corruption : Crise à Chanas: Le Pca accuse (9024)
Cameroun - Corruption : Du fait de la corruption, le trésor public camerounais a subi un préjudice financier de 172 milliards de FCFA en 2015 (12135)
Cameroun - Corruption : Commission nationale anti-corruption: 6 milliards recouvrés en 10 ans (8698)
Cameroun - Corruption : Lutte contre la corruption: les hôtels ciblés (8684)
Cameroun - Corruption : Paul Biya octroie des avantages aux personnels chargés de la lutte contre les crimes économiques (6494)
Cameroun - Corruption : Une cargaison de produits de contrebande, d’une valeur de plus de 300 millions de FCfa, saisie à Douala (7161)
Cameroun - Corruption : Cameroun : une filiale de la BNP soumise à une enquête (7043)
Cameroun - Corruption : Le gouvernement camerounais accuse ZTE de surfacturation dans le cadre d'un marché public (8552)
Cameroun - Corruption : Délivrance des bulletins de solde: Des arnaqueurs sur la toile (6156)
Cameroun - Corruption : SUD,16.29% seulement d’effort de lutte contre la corruption (12600)
Cameroun - Corruption : Soupçon de blanchiment d’argent. Un officier supérieur camerounais interpellé en France (15744)
Cameroun - Corruption : Bertoua: les visages de la corruption (9269)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Gabon : Gabon: neuf cadres de la BGFI Bank inculpés (360)
Cameroun - Politique : SUD,Ebolowa : Le 48àme forage mis à la disposition des populations au quartier Haoussa (412)
Cameroun - Transports : Camair-co compte profiter du déficit du tranport par train (1972)
Lutte contre Boko Haram : Tracé de la frontière Cameroun-Nigeria: cinq morts dans une attaque (2044)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : fermeture de la frontière avec le Nigeria à Fotokol après une attaque islamiste à Gambaru (2031)
Cameroun - Travaux publics : La construction de l’autoroute Yaoundé-Douala réalisée à 30% au terme du mois de janvier 2017 (2278)
Cameroun - Economie : Face au manque de dynamisme de la DSX, le régulateur du marché financier camerounais vit sous perfusion de l’Etat (2001)
Cameroun - Mines : Péril sur l’exploitation du gisement de calcaire de Mintom, dans le Sud-Cameroun (2033)
Grippe aviaire : Chute drastique du prix du poulet au Cameroun (2076)
Cameroun - Agriculture : Légère hausse de la production caféière au Cameroun (2023)
Emeutes Bamenda : Cameroun :pas de risque d’année scolaire blanche (ministre) (2090)
Lutte contre Boko Haram : Le HCR dément sa participation à un rapatriement de réfugiés nigérians du Cameroun (1976)
Cameroun - Télécommunication : Yoomee est devenu un MVNO Data suite à la signature d’un partenariat avec Camtel (2822)
Emeutes Bamenda : Nigeria : la recette salée de la crise du Cameroun anglophone (3227)
Emeutes Bamenda : Un mort lors de violences dans les zones anglophones du Cameroun (3139)
Lutte contre Boko Haram : Les donateurs réunis à Oslo pour les victimes de Boko Haram (2866)
Cameroun - Environnement : Pour échapper aux contraintes de l’Apv-Flegt de l’UE, les forestiers camerounais redirigent les exportations de bois vers la Chine (3900)
Cameroun - Télécommunication : Cameroun : le gendarme des télécoms met en demeure 27 fournisseurs d’équipements de communication électroniques (3945)
Lutte contre Boko Haram : Deux morts, après une attaque kamikaze dans l'Extrême-Nord camerounais (3921)
Cameroun - Economie : Cameroun : l’informatisation du fichier d’état civil entre dans sa phase d’implémentation (4021)