C24 Monitoring -------     Devenez Proprietaire de votre cameroun24.net Blog ---------

 

Afrique. Médias : le palmarès des chaînes de télévision les plus regardées en Afrique francophone  ---C24---   Burkina Faso. Fespaco : coup d'envoi pour l'étalon d'or  ---C24---   Gabon. Gabon: neuf cadres de la BGFI Bank inculpés  ---C24---   Cameroun - Politique. SUD,Ebolowa : Le 48àme forage mis à la disposition des populations au quartier Haoussa  ---C24---   Cameroun - Boxe. Boxe: lancement de la saison ce samedi  ---C24---   Cameroun - Transports. Camair-co compte profiter du déficit du tranport par train  ---C24---   Can 2017. Trophée de la CAN: Douala dans la liesse  ---C24---   Lutte contre Boko Haram. Tracé de la frontière Cameroun-Nigeria: cinq morts dans une attaque  ---C24---   Cameroun - Nécrologie. Inoubliable Maman Rosette  ---C24---   Lutte contre Boko Haram. Cameroun : fermeture de la frontière avec le Nigeria à Fotokol après une attaque islamiste à Gambaru  ---C24---   Football. Europa League : Aboubakar dans l’équipe-type  ---C24---   Lions en Club. Europa League : 4 lions filent en 1/8e de finale  ---C24---   Cameroun - Football. Bamboutos FC de Mbouda : Serges Branco radié !!!  ---C24---   Cameroun - Economie. Cinq startups camerounaises dans « le 1er palmarès annuel des 100 startups africaines innovantes où investir »  ---C24---   Cameroun - Travaux publics. La construction de l’autoroute Yaoundé-Douala réalisée à 30% au terme du mois de janvier 2017  ---C24---   Cameroun - Economie. Face au manque de dynamisme de la DSX, le régulateur du marché financier camerounais vit sous perfusion de l’Etat  ---C24---   Cameroun - Communication. Cameroun : la Sopecam veut distribuer elle-même ses livres et ses journaux  ---C24---   Cameroun - Mines. Péril sur l’exploitation du gisement de calcaire de Mintom, dans le Sud-Cameroun  ---C24---   Cameroun - Environnement. La Chine dans le peloton de tête des importateurs du bois camerounais  ---C24---   Cameroun - Emploi. Plus de 15 000 PME créées au Cameroun en 2016  ---C24---  

Comming soon ...
Newsletter
 

Opération Épervier. Affaire Iya Mohamed: amalgame autour de la gestion de la Sodécoton

  • Joseph OLINGA N. | Le Messager |
  • Publié : Jeudi le 30 Mai 2013 04:50:22 |
  • 32948 hits |
  • Société |

Entre le satisfecit du Conseil d’administration et les sanctions du Conseil de discipline budgétaire et financière, la gestion du directeur général au centre de la polémique.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

C’est une conclusion du Conseil d’administration de la Société de développement du coton (Sodecoton) qui est venue relancer la polémique. Au cours de la session tenue le 23 mai 2013, les administrateurs de cette entreprise parapublique ont en effet exprimé leur satisfecit vis-à-vis de la gestion du directeur général Iya Mohamed à qui ils ont renouvelé leur quitus. Un satisfecit qui découle de l’examen du rapport de la direction générale, celui des états financiers arrêtés au 31 décembre 2012, le compte analytique d’exploitation de l’exercice suscité, le compte analytique prévisionnel et le rapport du commissaire aux comptes. «Le Conseil d’administration a une fois de plus apprécié le bon fonctionnement de la société au cours de l’exercice 2012 ainsi que la clarté des documents présentés qui ont facilité le déroulement des travaux.», apprécient les administrateurs.

Selon les termes du rapport du Conseil d’administration de la Sodecoton, l’entreprise affiche un bénéfice net de 5 milliards 681 millions. Un résultat en augmentation de 396 millions en comparaison avec celui réalisé au cours de l’exercice 2011. Dans la foulée, le Conseil d’administration salue le soutien accordé par l’entreprise aux agriculteurs. Un soutien estimé à 2 milliards 677 millions ainsi que l’appui apporté à la filière à travers le Fonds de gestion du risque prix de la filière coton camerounaise (Fgprc). Un appui estimé à 925 millions de Fcfa. Un satisfecit a priori, prend le contre-pied du rapport du Conseil de discipline budgétaire et financière (Cdgf) du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe).

A priori parce que, les faits reprochés au directeur général de la Sodecoton sont appréciés dans la période allant de 2005 à 2010. Une période au cours de laquelle, le Conseil de discipline budgétaire et financière du Contrôle supérieur de l’Etat estime à 9 milliards Fcfa, les sommes perdues par l’entreprise du fait de fautes de gestion imputées au directeur général de la Sodecoton. Pour certains observateurs avertis, réaliser les bénéfices, c’est bien, mais cela n’exempte pas d’éventuelles fautes de gestion car «on peut faire des fautes de gestion tout en réalisant des bénéfices.» Ils reconnaissent néanmoins que la Sodecoton fait partie des rares entreprises camerounaises qui réalisent des bénéfices dans le contexte de crise que connait le marché international.

Entre le satisfecit du Conseil d’administration et les sanctions du Conseil de discipline budgétaire et financière, la gestion du directeur général au centre de la polémique.