---------     Devenez Proprietaire de votre cameroun24.net Blog --------- 

 

Russie. La Russie n'attaque pas l'Occident, mais défend ses intérêts (Poutine)    |--|     International. Pour l'UE, le Hamas n'est plus une organisation terroriste    |--|     Afrique. Partir d’une Côte d’Ivoire violentée, confisquée et bradée à un pays libre et souverain    |--|     Cameroun - Education. Cameroun: Dixiades 2014, un creuset du rassemblement    |--|     Cameroun - Politique. Cameroun - Gouvernement: pas de remaniement en vue    |--|     Cameroun - Economie. Cameroun - Alamine Ousmane Mey: «le Minfi veillera à la qualité de la dépense en 2015»    |--|     Cameroun - Télécommunication. Orange Cameroun veut investir 1500 milliards de FCfa sur les 10 prochaines années    |--|     Cameroun - Télécommunication. Vers un financement de 1500 milliards de FCFA de France télécoms au Cameroun    |--|     Cameroun - Energie. Le Cameroun revoit à la hausse son potentiel gazier    |--|     Lutte contre Boko Haram. 116 membres de Boko Haram tués au Cameroun (armée)    |--|     Cameroun - Economie. Cameroun - Yaounde en Fete: Ya-Fe démarre aujourd’hui    |--|     Ukraine. La Banque de Russie augmente son taux directeur pour ralentir la chute du rouble    |--|     Cameroun - Politique. Biya n’a pas d’amis    |--|     Cameroun - Economie. André Fotso, unique candidat à sa succession au Gicam    |--|     Cameroun - Education. Le proviseur du lycée bilingue bastonne son censeur    |--|     Cameroun - Femmes. Violée par ses camarades    |--|     Cameroun - Femmes. Le prix de 7 ans de concubinage    |--|     Cameroun - Sécurité. Un jeune homme poignardé à mort à Yagoua    |--|     Cameroun - Politique. Cameroun : De la Nécessité d’une Réforme en Profondeur des Institutions    |--|     Cameroun - Politique. Questions Orales : Comment les sénateurs ont acculé les ministres    |--|    

Comming soon ...
Newsletter
 

Opération Épervier

Affaire Iya Mohamed: amalgame autour de la gestion de la Sodécoton

Entre le satisfecit du Conseil d’administration et les sanctions du Conseil de discipline budgétaire et financière, la gestion du directeur général au centre de la polémique.

 

C’est une conclusion du Conseil d’administration de la Société de développement du coton (Sodecoton) qui est venue relancer la polémique. Au cours de la session tenue le 23 mai 2013, les administrateurs de cette entreprise parapublique ont en effet exprimé leur satisfecit vis-à-vis de la gestion du directeur général Iya Mohamed à qui ils ont renouvelé leur quitus. Un satisfecit qui découle de l’examen du rapport de la direction générale, celui des états financiers arrêtés au 31 décembre 2012, le compte analytique d’exploitation de l’exercice suscité, le compte analytique prévisionnel et le rapport du commissaire aux comptes. «Le Conseil d’administration a une fois de plus apprécié le bon fonctionnement de la société au cours de l’exercice 2012 ainsi que la clarté des documents présentés qui ont facilité le déroulement des travaux.», apprécient les administrateurs.

Selon les termes du rapport du Conseil d’administration de la Sodecoton, l’entreprise affiche un bénéfice net de 5 milliards 681 millions. Un résultat en augmentation de 396 millions en comparaison avec celui réalisé au cours de l’exercice 2011. Dans la foulée, le Conseil d’administration salue le soutien accordé par l’entreprise aux agriculteurs. Un soutien estimé à 2 milliards 677 millions ainsi que l’appui apporté à la filière à travers le Fonds de gestion du risque prix de la filière coton camerounaise (Fgprc). Un appui estimé à 925 millions de Fcfa. Un satisfecit a priori, prend le contre-pied du rapport du Conseil de discipline budgétaire et financière (Cdgf) du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe).

A priori parce que, les faits reprochés au directeur général de la Sodecoton sont appréciés dans la période allant de 2005 à 2010. Une période au cours de laquelle, le Conseil de discipline budgétaire et financière du Contrôle supérieur de l’Etat estime à 9 milliards Fcfa, les sommes perdues par l’entreprise du fait de fautes de gestion imputées au directeur général de la Sodecoton. Pour certains observateurs avertis, réaliser les bénéfices, c’est bien, mais cela n’exempte pas d’éventuelles fautes de gestion car «on peut faire des fautes de gestion tout en réalisant des bénéfices.» Ils reconnaissent néanmoins que la Sodecoton fait partie des rares entreprises camerounaises qui réalisent des bénéfices dans le contexte de crise que connait le marché international.

Entre le satisfecit du Conseil d’administration et les sanctions du Conseil de discipline budgétaire et financière, la gestion du directeur général au centre de la polémique.

Joseph OLINGA N. | Le Messager Publié : Jeudi le 30 Mai 2013 04:50:22 7116 hit(s) 0 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

LES COMMENTAIRES

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Saisissez ce code
Fatal error: Call to undefined function simple_php_captcha() in /home/cameroun/public_html/reagir.php on line 72