Cameroun - Centrafrique. Près de 4 milliards de FCFA de pertes enregistrées au Cameroun à cause du conflit centrafricain

APA Mercredi le 05 Février 2014 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
APA – Douala (Cameroun) - La crise centrafricaine entraîne d’énormes manques à gagner à l’économie camerounaise, avec des pertes estimées à 3,7 milliards de francs CFA par mois, d’après une estimation du Bureau de gestion de fret terrestre (BGFT).

ADS


Cette situation est à l'origine de la réduction des mouvements de véhicules entre les deux pays, estimés généralement à 1300 mouvements par an.

D'après le BGFT, si on tient seulement compte des mouvements des Camerounais en direction de ce pays voisin, les pertes sèches sont estimées à 2,5 milliards de francs CFA par mois.

Si à cela on ajoute le problème de stationnement en sachant que l'immobilisation d'un camion est de 1000 000 francs CFA par jour, cela fait à peu près 1,2 milliard de francs CFA pour les quelque 400 camions actuellement immobilisés à Garoua-Boulai (Est) à la frontière avec la Centrafrique.

Ces longues attentes ont entrainé la perte de certains produits, notamment des produits agro-alimentaires dont certains nécessitent des meilleures conditions de conditionnement.

Depuis près de deux mois, entre 400 et 450 camions, remorques et semi-remorques sont stationnés à la frontière, ces camionneurs qui craignent pour leur vie attendent que les conditions de sécurité soient ‘'acceptables'' en Centrafrique avant de poursuivre leur chemin dans un pays où plus de 500 mille personnes déplacées font face à la famine.

Au BGFT, on espère ‘'avoir une espèce de couloir humanitaire assuré par toutes les organisations internationales présentes en République centrafricaine''.
 

ADS

 

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS