Cameroun - Economie. Ventes aux enchères publiques pour décongestionner le Port de Douala

PANA Lundi le 01 Septembre 2014 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L’administration des douanes du Cameroun organise depuis mercredi dernier une vaste opération de ventes aux enchères publiques pour décongestionner le Port de Douala, la métropole économique du pays, a constaté la PANA sur la place.

ADS



'Cette mesure, explique Urbain Noël Ebang Mve, président de l’Assemblée générale du Port autonome de Douala (PAD), vise à débarrasser le port des marchandises et des produits abandonnés par les importateurs et qui encombrent l’espace portuaire, contribuant ainsi à sa congestion depuis plusieurs mois'.

Pour Emmanuel Etoundi Oyono, directeur général du port de Douala, 'la congestion du port de Douala dure déjà depuis de longs mois parce que l’espace portuaire, d’une capacité de 7,5 millions de tonnes de marchandises, est transformé en magasins de stockage et de ce fait est devenu restreint et étouffe'.

D’après le rapport de l’Autorité portuaire nationale (APN) sur l’état du secteur maritime en 2013, le port de Douala a assuré 99,7 pour cent du trafic maritime, soit au total 10.564.280 tonnes de marchandises traitées sur ce site contre 9.617.996 tonnes en 2012.

A cause de l’engorgement du Port de Douala, de nombreux navires sont en attente d’accostage à la bouée de base.

'L’extrême gravité de la situation actuelle commande des comportements d’urgence en rupture avec les habitudes', estime le président de l’Assemblée générale du PAD, qui déplore 'l’absence d’aires de stockage, l’insuffisance d’outils de production et le faible niveau d’investissements'.

Parmi les marchandises abandonnées au Port de Douala figure une cargaison de ciment importée sur financement du Crédit foncier du Cameroun (CFC) et abandonnée sur place depuis janvier 2010, alors que le délai maximum de séjour des marchandises au port est de 11 jours ouvrables.

Douala International Terminal (DIT), le concessionnaire du terminal à conteneurs, se plaint que 'l’engorgement du Port de Douala est causé par le nombre élevé de conteneurs abandonnés par les importateurs depuis plus de 90 jours de séjour au terminal (plus de 1 800 conteneurs EVP), et le nombre élevé également de conteneurs des entreprises locales séjournant au terminal depuis plus de 30 jours'.
Ce qui, selon des experts, provoque une hausse du coût du fret.

La vaste opération de ventes aux enchères publiques lancée par l’administration des douanes camerounaises va durer cinq mois, soit du 27 août au 20 décembre 2014.

Toujours dans la perspective de décongestionner au plus vite le Port de Douala, la Douala International Terminal annonce l’achat d’un troisième portique dont la livraison est annoncée avant la fin de cette année.

Les deux portiques de quai sont opérationnels avec un taux de disponibilité de 80 pour cent.

Par ailleurs, la Société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (SEPBC) a obtenu le droit d’occupation partielle de la place de l’UDEAC sur trois hectares depuis le 9 juin dernier et trois hectares supplémentaires à l’intérieur du terminal bois.

Récemment encore, le directeur général des douanes, Minette Libom Li Likeng, avait annoncé la création et la mise en service d’un site-pilote de dédouanement à Belabo (est) à plus de 400 km de Douala, pour certaines marchandises en transit pour la République centrafricaine.
 

ADS

 

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS

ADS