Crise Anglophone. A cause de crise sécuritaire en zones anglophones, les ventes de Dangote en baisse de 6%

cameroun24.net Le 5 novembre 2019 2075 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Elles ont culminé à 886 000 tonnes au cours des neuf premiers mois de cette année contre 920 000 durant la même période l’année dernière.

« Notre installation de broyage de clinker de 1,5 million de tonnes à Douala a vendu environ 866 000 tonnes de ciment les neuf premiers mois de l’année 2019, soit une baisse de 6% par rapport aux 920 000 tonnes vendues à la même période en 2018. Nous estimons que notre part de marché a été de 40% au cours de la période », révèle la filiale camerounaise du géant cimentier nigérian Dangote.

L’industriel nigérian explique que cette situation est liée principalement aux problèmes de sécurité qui secouent  les deux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, théâtre d’affrontements entre l’armée régulière et les militants séparatistes depuis octobre 2016. Elle a plombé les activités économiques du groupe tout comme de nombreuses autres entreprises dans différents secteurs, notamment agro-industrie, les télécoms, l’énergie…

Les ventes du cimentier nigérian se sont également moins bien comportées avec l’arrivée de nouveaux concurrents sur le marché camerounais, qui ont grignoté un point dans ses parts de marché élevées à 41% en 2018, selon les résultats rendus publics par l’entreprise. Dangote avait prévu d’améliorer sa logistique tout au long de l’année 2019, en étendant sa présence sur le marché et en rivalisant plus efficacement indique encore Ecomatin.

En outre, bien que l’usine du géant industriel au Cameroun (1,5 million de tonnes) repose principalement sur du clinker provenant d’autres pays d’Afrique, Dangote indique son intention de se fournir en clinker dans ses propres usines au Nigeria ou au Congo.

Les capacités de production de ciment installées au Cameroun se situent en 2018 autour de 3,7 millions de tonnes, à raison de 1,5million de tonnes, chacune, pour Cimencam et Dangote, 500 000 tonnes pour Cimaf et 200 000 tonnes pour Medcem. La production de ciment s’est élevée à 2,8 millions de tonnes en 2017 et 2,9 millions de tonnes en 2018. Avec les capacités de production installées, projetées par les opérateurs du secteur en 2019, le ministère de l’Economie classe Dangote comme leader du marché du ciment (45%), suivi de Cimencam (30%), Cimaf (22%) et Medcem (3%).

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Crise Anglophone

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Vers l'audit de la Cicam, très endettée

    C’est l’entreprise Caeac qui a été retenue pour réaliser cette opération qui durera trois mois.

  • Garoua prend le relais des marches anti-française au Cameroun

    Depuis ce matin un groupe de Jeune arpente les rues de la ville brandissant des pancartes anti-macron a constaté cameroun24.

  • Un pont s'éffondre dans la région de l'Est du Cameroun

    Il n'a pas pu résister au poids d'un car de transport qui le traversait a appris cameroun24.

  • Le Secrétaire Général de la Présidence du Cameroun répond à Emmanuel Macron

    Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, Ferdinand Ngoh Ngoh demande la France de ne pas se laisser instrumentalisé par un activiste.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé