Coronavirus. Alerte : Un journaliste camerounais atteint de Covid-19 en détresse au Gabon

cameroun24.net Lundi le 18 Mai 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les autorités gabonaises tardent à le prendre en charge alors que son état de santé est inquiétant a appris cameroun24.

ADS



Notre confrère et collaborateur François BIMOGO a urgemment besoin d'une prise en charge immédiate de l'assistance des autorités consulaires de l'ambassade du Cameroun au Gabon.

Lire lire témoignage émouvant de François BIMOGO qui souffre atrocement depuis une dizaine de jours à Libreville.

Une mobilisation tout azimut est nécessaire sur le cas de François.


 

 "Tout cela est l'oeuvre du Tout-Puissant."

Je m'appelle François Bimogo. J'ai bientôt 41 ans et suis Communicant, analyste, concepteur et écrivain.

Je suis de nationalité camerounaise et je suis cadre dans une institution régionale de la CEMAC dont le siège est à Libreville au Gabon.

Nous sommes le lundi 18 mai 2020, et avec l'autorisation de mon épouse, je puis dire aujourd'hui que je suis très probablement à mon 12e ou 13e jour avec le virus du SARS-Cov-2, vecteur de la Covid-19.

Mon médecin du Cameroun, elle est de nationalité camerounaise, au regard des symptômes a estimé qu'il s'agissait à "99,99% de probabilité que ce soit la Covid-19".

J'ai pourtant pris moult précautions pour me protéger. Il a fallu probablement une faille, que je suspecte...mais à quoi peuvent servir aujourd'hui ces futiles conjectures.

Mon médecin du Gabon, de nationalité française a estimé avoir de "très fort soupçons" de ce virus. Je suis à la maison, seul, depuis ces 12-13 jours et je tiens fermement grâce à mon épouse à distance, les médecins (proche et lointaine), ma famille (dont juste une très petite poignée est au courant). Je tiens également très fort grâce à d'autres proches, à distance mais surtout ceux proches de moi. Ils sont Sénégalais, Gabonais.

J'ai vécu dans le passé des expériences surnaturelles, j'ai expérimenté des situations extrêmes, mais ces presque deux semaines que je viens de passer, à la maison, ont repoussé les extrémités de tout ce que j'eusse connu jusqu'ici. Depuis le début, je n'ai pas pu avoir accès au protocole thérapeutique en vigueur au Gabon. Beaucoup d'entraves procédurières, une réactivité plutôt poussive, des restrictions à des diagnostics alternatifs. Dans mon cas, à ce jour, pour pouvoir avoir accès à ce protocole, il aurait fallu...10 jours. Et je suis censé être un "privilégié"...

Il a fallu se battre, bien seul, avec quelques alternatives pour faire face au virus.

Je reviendrai, très longuement, sur ce tunnel sombre que je viens de traverser.
Je raconterai toute l'histoire, elle sera longue...
On en sort lentement, laborieusement. Pour ma part, je veux, et je vais en sortir avec force, de la force de tous les miens, de ces soutiens naturels et providentiels. Tout cela est l'oeuvre du Tout-Puissant.

Mon âme exalte le Seigneur!

Lire aussi : L'archidiocèse de Douala remporte la victoire sur le coronavirus
Lire aussi : Vers la réouverture des frontières aériennes du Cameroun
Lire aussi : Un audit de la gestion des fonds du Covid-19 annoncé par le premier ministre camerounais

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Coronavirus

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

ADS

ADS

Facebook

ADS

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 17255
Décès 387
Guéri: 15320
Actif : 1548
Source MINSANTE
Mise à jour 29/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article