Grippe aviaire. Bilan de la grippe aviaire au Cameroun : 54 000 volailles abattues, 25 foyers identifiés

Investir au Cameroun Mardi le 26 Juillet 2016 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Selon le ministère de l’Elevage, des pêches et industries animales (Minepia), depuis la déclaration officielle de la grippe aviaire au Cameroun le 25 mai 2016, environ 25 foyers de l’épizootie ont été identifiés et 54 000 volailles abattues dans les fermes infectées, les marchés et les localités touchées (Yaoundé, Ebolowa, Bayangam, Bafoussam et Daber).

ADS


« A l’heure actuelle, la situation est sous contrôle. Les mesures prises au niveau du ministère et par les gouverneurs de Régions ont effectivement permis la maîtrise de l’évolution de ces foyers qui sont en nette régression », déclaré le ministre en charge de l’Elevage, Dr Taïga. Il ajoute que l'heure est au dépeuplement des fermes.

Selon les chiffres obtenus auprès du département ministériel en charge de l’Elevage, les effectifs de poulets se situent annuellement autour de 50 millions de têtes dont 25 millions de poulets traditionnels, 18 millions de poulets de chair, 5,5 millions de poules pondeuses, 210 000 de sujets parentaux chair et 90 000 de parentaux pontes.

Les petites exploitations traditionnelles et commerciales assurent près de 80% du ravitaillement des marchés. Une douzaine de couvoirs existent sur l’ensemble du territoire camerounais et produisent annuellement environ 10 millions de poussins pour une capacité réelle estimée à 20 millions. La production d’œufs est estimée à 15 000 tonnes par an et devrait atteindre 26 000 tonnes en 2020, selon les ambitions du Minepia.

Sylvain Andzongo
 

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS