Décès de Me SOUOP Sylvain. Décès controversé de Me Souop: au moins 2 médecins dans le viseur du Ministre de la santé

cameroun24.net Vendredi le 21 Février 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Selon les informations exclusives de #AGA, le ministre de la santé du Cameroun, Malachie Manaouda a adressé plusieurs demandes d'explications à ses collaborateurs en service au Centre des Urgences de Yaoundé (CURY) au moment de l'internement de l'avocat décédé.

Sont concernés les responsables dudit centre, le médecin ayant accueilli l'avocat et entrepris son opération chirurgicale sans s'assurer du respect des procédures en la matière ainsi que celui ayant tenté de couvrir l'absence d'anesthesiste lors de l'opération du 13 janvier; les infirmiers mobilisés pour des tâches (parallèles?) alors qu'ils n'étaient plus de service. Il s'agit notamment de s'assurer si les conditions d'accueil et de prise en charge du célèbre avocat accidenté dans la nuit du 10 au 11 janvier 2020 sur la route Dschang- Bafoussam et transféré le lendemain de l'hôpital régional de Bafoussam au CURY de l'hôpital central de Yaoundé pour ce banal accident de la route et une fracture à l'humerus auront respecté. En clair, le ministre veut savoir si les procédures médicales en vigueur dans le service public des soins ont été rigoureusement respectées ou non. Et le cas échéant prendre les mesures y compris des sanctions administratives éventuelles à l'égard d'éventuels fautifs.

Cette initiative de la hiérarchie gouvernementale de l'hôpital régional de Bafoussam et du CURY, essentiellement d'essence administrative, n'a rien à voir avec les conclusions de l'enquête de la Commission ad hoc mise en place par l'Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC). Cette Commission d'enquête indépendante aurait relevé, selon un récent communiqué son président date du 17 février 2020, des "manquements" éthiques, professionnels et déontologiques graves dans le process de la prise en charge de Me Souop. Manifestement, l'ONMC sevira le moment venu à l'issue d'une procédure disciplinaire à l'encontre des membres du corps spécifique des médecins qui auront posé des actes contraires à leur serment professionnel.

#AGA reviendra plus amplement sur les faits et dessous de ce scandale médical survenu à nouveau dans un hôpital de référence camerounais.


#AGA
Alex Gustave Azebaze

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Décès de Me SOUOP Sylvain

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 15173
Décès 359
Guéri: 11928
Actif : 2886
Source MINSANTE
Mise à jour 10/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé