Crise anglophone. Détournements des fonds Covid-19: 20 camerounaises influentes écrivent au FMI et à l'ONU

cameroun24.net Vendredi le 04 Juin 2021 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Ces femmes qui se recrutent de tous les milieux demandent une intervention du FMI et de l'ONU au Cameroun a appris cameroun24.

ADS


Le 3 juin 2021 dernier, les femmes camerounaises étaient face à la presse à Douala pour porter un plaidoyer face aux principales crises qui secouent le Cameroun.

Une vingtaine de femmes et pas des moindre: L'avocate Me Alice Nkom, la présidente Kah Walla, l'honorable Tomaïno Ndam Njoya, la journaliste émérite Henriette Ekwe, la présidente Alice Sadjo, la présidente du REDAHC Maximilienne Ngo Mbe etc. ont signé une lettre adressée au Secrétaire Général de l'ONU et au Directeur du FMI, pour dénoncer la pérennisation de la crise anglophone et les détournements massifs des fonds alloués par le FMI à la lutte contre la pandémie de Covid-19 qui a déjà coûté la vie à 1275 camerounais selon le ministère de la Santé publique.

Ces femmes demandent au Conseil de Sécurité de l'ONU d'intervenir au Cameroun pour mettre fin aux hostilités et un retour à la paix dans les régions du Nord-Ouest et Sud-ouest. Cependant, elle précise que cette intervention ne doit pas se faire sous la forme d'envoi de casque bleue.

Au FMI, elles demande de suspendre l'octroi de prêts au Cameroun, tant que la lumière ne sera pas faite sur les détournements de 180 milliards de fonds alloués par le FMI à la lutte contre le Covid-19 au Cameroun.


Ange NGO
 

Lire aussi : L'armée annonce la neutralisation de 15 séparatistes
Lire aussi : L'armée camerounaise veut punir le Dr Fridolin Nke
Lire aussi : Des manifestants anglophones à l'hôtel intercontinental avec une chaine pour «capturer» Paul Biya

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS