Cameroun - Football. Elections à la Fécafoot : Maboang Kessack meneur de jeu de la manipulation

Mboafootball Dimanche le 14 Avril 2013 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
De sa courte carrière avec le Canon de Yaoundé, on aura retenu que des histoires de rançonnement avec Manga Onguené qui lui ont permis d’être sélectionné pour le Mondiale 90. Mis à part ses coups tordus en Indonésie et sa gesticulation depuis peu pour être le porte parole des joueurs dont tous ou presque ont eu des carrières nettement plus glorieuses que la sienne, Maboang Kessack s’est découvert un nouveau rôle, être le « sous marin » d’une Fécafoot aux abois.

ADS


Il y a quelques jours, l’opinion a découvert médusée, la sortie d’une horde d’anciennes gloires de football, dont l’objectif affiché était de barrer la route à Bell, Milla, Mvé, Tchami, Mayébi et autres qui ont décidé de « décapiter » la Fécafoot. Ils condamnaient les prises de position de leurs anciens coéquipiers et soutenaient à ciel ouvert Iya Mohammed et sa bande. C’est leur droit le plus absolu, mais en scrutant les rôles et les identités, on arrive à démasquer la manipulation et l’imposture. Tataw Stephen l’un des opposants du camp d’en face est depuis qu’il a été éjecté du fauteuil de Directeur administratif adjoint des équipes nationales, devenu le coursier de service de Tombi à Roko. C’est lui qui récupère les délégations étrangères dont les équipes jouent au Cameroun ou avec le Cameroun, et leur sert d’agent de liaison pour leurs petites courses, parfois à des heures impossibles, pendant que les Tombi à Roko ses patrons, qui l’admiraient du temps où il était l’emblématique capitaine des Lions indomptables, comptent fleurette à leurs conquêtes. Lors du dernier match du Cameroun face au Togo, la délégation togolaise qui vouait un culte d’admiration à Tataw pour sa carrière, était choquée qu’il ne « serve qu’à ça ! » selon l’expression d’un membre de cette délégation. Sa présence à l’hôtel Somatel pour s’opposer aux Milla et Bell, était donc d’une évidence alimentaire.

Michel Kaham, l’autre ancienne gloire aperçue à ce théâtre, est réputé pour ses positions lisses et son équilibrisme légendaire. Avec lui, une seule promesse de nomination suffit pour faire basculer ses convictions. Et la Fécafoot qui lui avait confié la juteuse commission de football des jeunes, affirme par le biais de certains administrateurs et sous cape, que son séjour à la tête de cette commission aura été marqué par une multitude de fautes de gestion que la moindre prise de position contraire à la Fécafoot pourrait lui coûter la tranquillité.
« Pelé » de la manip !

Passons sur les autres pour arriver sur le meneur de jeu de cette mafia, Maboang Kessack. Le Cameroun tout entier a facilement retenu l’image de cet homme trapu grâce à la coupe du monde de 1990. Pas à cause de l’immensité de son talent, mais surtout grâce à sa présence curieuse en titulaire dans une équipe où il y avait une constellation de talents. Ce n’est qu’à l’issue de la coupe du monde, qu’on apprendra qu’il avait acheté à prix d’or, sa place auprès de Manga Onguené. Vrai ou faux, l’affaire en tout cas avait fait grand bruit. Et la suite de la carrière et la vie de Maboang Kessack ont fini par fournir des éléments sur ce qu’il était capable de faire. Que ce soit pour les trafics multiples qu’il faisait sur le transfert des joueurs en Indonésie, ou le rôle qu’il joue depuis quelques années dans la crise qui a cours au sein des Lions Indomptables. Maboang Kessack alias « Pelé » qui revendique la casquette de rassembleur de footballeurs, est celui qui est venu étaler dans la presse, les ennuis judiciaires de Bernard Tchoutang qui lui promet depuis peu l’apocalypse. C’est encore lui qui en voulant jouer les médiateurs sur le conflit des jubilés entre les frères Biyick et Mboma, attisait dans l’ombre le feu, au nom proclame–t-il d’une « Génération de 1990 » qui a droit à la reconnaissance et qui doit piétiner celle de 2000 qui, de son point de vue, veut tout avoir par le pouvoir de l’argent. Et en bon manipulateur, il a réussi à créer la scission au sein de cette génération 2000.

L’affaire entre Mboma et Pierre Womè est activée en douce par Maboang Kessack qui est le coach des humeurs de Pierre Womè contre Patrick Mboma. Plus grave, la crise née de la coupe du monde 2010 entre Samuel Eto’o et Rigobert Song a été activée et entretenue par la suite par Maboang Kessack. C’est lui, compte tenu de ses amitiés très poussées avec Iya Mohammed depuis quelques temps, qui a recommandé la nomination de Rigobert Song comme Team Manager, avec le cahier de charges d’isoler et contrecarrer Samuel Eto’o qui devenait encombrant pour Iya. Et comme argument de nomination de Rigobert Song, il avait confié à Iya Mohammed que Rigobert Song a de très bons rapports avec quelques jeunes joueurs des Lions Indomptables et qu’il lui serait plus facile de les opposer à Samuel Eto’o. C’est donc ce Maboang Kessack qui a crée les plaies qu’on tente de cicatriser au sein de cette équipe depuis peu. C’est cette même stratégie qu’il utilise en ce moment pour embarquer certaines anciennes gloires dans des combats opposés, pour à la fin et comme d’habitude tirer sa propre épingle du jeu. Il a réussi presque, parce que mettre dans sa corbeille Tataw et Kaham entre autres, prouve bien que « Pelé » est dans son jeu et son rôle. Iya Mohammed qui avait besoin de secours et qui a pris le soin de louer la salle où s’est tenue la réunion de jeudi dernier, n’aura donc plus à se plaindre. Voilà donc les enjeux d’une élection à la Fécafoot dont le principal enjeu est de s’attirer les faveurs des anciennes gloires. Alors juste une question : Iya Mohammed et sa bande avaient décidé d’aller jusqu’au bout du processus électoral sans l’association des joueurs. D’où vient-il alors que Maboang leur promettent de rassembler autour d’eux des footballeurs dont-ils n’avaient pas besoin et auxquels ils ont remis la ridicule somme de 25000 FCFA par tête de pipe ? Et comment Tataw, Kaham et autres ne peuvent-ils pas comprendre qu’ils ne sont que les guignols d’un jeu télévisé ? Je surestime peut être leurs capacités à comprendre !

René Mouandjo

Lire aussi : Comment Seidou Njoya et son comité d’urgence piétinent les textes de la Fecafoot
Lire aussi : Le français Bruno Ferry nommé entraineur d’Eding Sport de la Lékié

Facebook

ADS

  
 

LIVE
(Fin du match)

 
Congo

1 - 0

Libye 
Niger 

1 - 2

RDC
 CHAN 2021 | Classement

Groupe A

1 Mali 7
2 Cameroun  5
3 Burkina Faso  4
4 Zimbabwe 0

Groupe B

1 RDC 7
2 Congo  4
3 Niger  2
4 Libye  2

Groupe C

1 Maroc 4
2 Togo 3
3 Rwanda  2
4 Ouganda  1

Groupe D

1 Guinée  4
2 Zambie  4
3 Tanzanie  3
4 Namibie  0
 
CHAN 2021 | Matchs
MATCHS DE GROUPE
16 Jan 2021    
Cameroun 1 - 0
Zimbabwe
Mali 1 - 0 Burkina Faso
17 Jan 2021    
Libye 0 - 0
Niger
RDC 1 - 0 Congo
18 Jan 2021    
Maroc 1 - 0 Togo
Rwanda 0 - 0 Ouganda
19 Jan 2021    
Zambie 2 - 0 Tanzanie
Guinée 3 - 0 Namibie
 
20 Jan 2021    
Cameroun 1 - 1 Mali
Burkina Faso 3 - 1 Zimbabwe
21 Jan 2021    
Libye 1 - 1 RDC
Congo 1 - 1 Niger
22 Jan 2021    
Maroc 0 - 0
Rwanda
Ouganda 1 - 2 Togo
23 Jan 2021    
Zambie 1 - 1 Guinée
Namibie 0 - 1 Tanzanie
 
24 Jan 2021    
Burkina Faso 0 - 0 Cameroun
Zimbabwe 0 - 1 Mali
25 Jan 2021    
Congo 1 - 0 Libye
Niger 1 - 2 RDC
26 Jan 2021    
Ouganda 20h00 Maroc
Togo 20h00 Rwanda
27 Jan 2021    
Namibie 20h00 Zambie
Tanzanie 20h00 Guinée
1/4 DE FINALES
30 Jan 2021    
 Mali 17h00 Congo 
 RDC  20h00 Cameroun 
01 Fev 2021    
  17h00  
  20h00  
1/2 FINALES
03 Fev 2021
  17h00  
  20h00  
MATCH DE CLASSEMENT
06 Fev 2021    
  20h00  
FINALE
07 Fev 2021    
  20h00  
 

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS