Cameroun - Travaux publics. En 2018, le Fonds routier a mobilisé 51 milliards de FCFA

cameroun24.net Le 21 décembre 2019 6831 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Cette enveloppe représente 85% des ressources prévues et a été récoltée à travers la redevance d’usage de la route, les amendes de pesage, le péage routier et la taxe à l’essieu. Les paiements se sont quant à eux élevés à 49 milliards de FCFA.

Publié il y a quelques jours, le rapport d’activités du Fonds routier du Cameroun révèle que l’année 2018 a été assez satisfaisante en ce qui concerne la mobilisation des ressources. L’on apprend ainsi qu’un total de 51 milliards de FCFA ont été captés par l’établissement public administratif de type particulier en charge du financement de l’entretien et de la réhabilitation des routes au Cameroun. Cela représente globalement 85% des recettes prévues pour l’exercice qui avait prévu une mobilisation de 60 milliards de FCFA relate Ecomatin.

Cette performance est en hausse par rapport à l’exercice budgétaire 2017 qui avait enregistré des recettes de 35 milliards de FCFA sur les 71 milliards de FCFA préconisés, ce qui faisait un taux de couverture d’à peine 50%. C’est « le résultat de la mise en place au mois d’août d’un mécanisme mensuel de débit automatique d’un montant de 5 milliards FCFA du compte unique du Trésor vers le compte spécial du Fonds routier ouvert à la Banque des Etats de l’Afrique centrale », explique le Fonds routier.

S’agissant des paiements, le rapport souligne à cet effet une progression de 29,4% entre les exercices 2017 et 2018 au titre des paiements effectués pour le compte des ordonnateurs. Au cours de l’année de référence, les paiements pour le compte du ministère des Travaux publics se sont élevés à 37,181 milliards de FCFA, à un peu plus de 10,7 milliards de FCFA en faveur du ministère de l’Habitat et du développement urbain (MINHDU), et 1,4 milliard de FCFA pour le compte du ministère des Transports (MINT).

Cet indicateur satisfait le Fonds puisqu’il montre une embellie par rapport à l’évolution des cinq dernières années précédant 2018 où l’on avait observé une baisse régulière des paiements : 63 milliards de FCFA pour 2013, 45 milliards de FCFA en 2014, 48 milliards de FCFA pour l’année 2015, 29 milliards FCFA en 2016 et 35 milliards FCFA en 2017. L’année dernière est donc apparue comme celle de la relance avec un montant global de paiement de 49 milliards de FCFA.

Selon le Fonds routier, cette situation est la résultante de l’effectivité de son
mécanisme d’approvisionnement automatique mensuel en liquidités. Au-delà de cette évolution positive, le volume de décompte en instance de paiement au 31 décembre 2018 de l’ordre de 22,5 milliards FCFA. Il reste donc « considérable et susceptible d’atténuer les effets attendus du nouveau dispositif ». La progression observée au niveau des paiements a entrainé un accroissement conséquent de la production des entreprises d’où une plus grande demande en paiement soit 71,9 milliards de FCFA comparativement au volume de 54 milliards de FCFA observé en 2017. Le taux de satisfaction des demandes de paiement a régressé de 7,3 points entre 2017 et 2018.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Travaux publics

DANS LA MEME RUBRIQUE : Annonce

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • L'Union Africaine souligne un taux d'abstention important aux élections locales au Cameroun

    Les élections législatives et municipales dimanche au Cameroun ont été marquées par une "faible affluence" des électeurs, a estimé l'Union africaine (UA), en citant ses observateurs dépêchés pour le scrutin...

  • Les Etats-Unis vont veiller sur la sécurité de Maurice Kamto

    L'annonce a été faite ce jour la député américain Jamie Raskin a appris cameroun24.

  • Une partie d’une centrale thermique à Banyo, dans la partie septentrionale du Cameroun consumée par un incendie

    La centrale thermique d’une capacité de 1,7 MW, qui permet d’alimenter en énergie électrique les populations de Banyo et ses environs, dans la région de l’Adamaoua, a été victime d’un incendie le 9...

  • Le PCRN de Cabral Libii remporte la mairie d'Eseka

    Les résultats rendus public donnent ce parti vainqueur devant le parti au pouvoir a appris cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé