Cameroun - Entreprises. Entretien avec Charles-Emmanuel Berc, Président du Groupe Vipp

cameroun24.net Lundi le 12 Avril 2021 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Groupe Vipp a été récemment certifié « Meilleurs employeurs au Cameroun et au Benin », une reconnaissance des efforts déployés pour offrir un environnement de qualité pour ses collaborateurs.

ADS

 La certification évalue et valide essentiellement 8 facteurs d’engagement incluant le leadership du management, les pratiques RH, la rémunération, les avantages sociaux, les relations professionnelles entre collègues et climat au travail, l’image et appartenance, la qualité et l’excellence et enfin l’engagement sociétal.

Vous êtes certifiés pour la première année « Meilleur Employeur au Cameroun et au Benin » Qu’est-ce que cela représente pour votre entreprise et pour vos clients ?

Nous mettons en place des politiques RH qui nous semblent justes, respectueuses, qui allient l’exigence de notre métier à la bienveillance naturelle des rapports humains. Ces politiques sont déployées selon notre prisme, et nous avons souhaité avoir la perception de nos collaborateurs sur ce que nous mettons en place. Rentrer dans la démarche de certification Best Place to Work, c’est dépasser les bruits usuels, aller au-delà des « très insatisfaits » d’une part et des « très satisfaits » d’autres part que l’on reçoit sans même rien demander ! C’est obtenir un cliché précis et objectif sur nos actions.
Le passage du questionnaire collaborateurs a été plébiscité à plus de 90% : nous avons donc obtenu un retour tangible sur la manière dont chacun vit l’entreprise. Au-delà des indicateurs, quel plaisir de lire les commentaires des collaborateurs qui affirment leur engagement !
C’est pour l’entreprise tout entière, y compris et surtout pour les collaborateurs, une grande fierté d’avoir obtenu cette reconnaissance, et une opportunité de la fêter dignement dans les prochains jours, à l’occasion de la journée mondiale du travail.


Comment votre entreprise a pu préserver l’expérience collaborateur pendant la crise du COVID-19 ?
Sur nos territoires d’Afrique sub-saharienne, nous n’avons pas pu confiner. Nous avons donc continué à travailler en présentiel, en renforçant la sécurité de nos collaborateurs, ce qui nous a permis de maintenir 100% de nos emplois. Nous avons démontré, par la stricte application des gestes barrière, par notre veille sanitaire et aussi par l’accompagnement de nos médecins salariés,  que nous étions à leur côtés. Dans cette partie du monde qui connaît les risques de pandémies (Ebola, notamment) il a fallu beaucoup rassurer. Nous avons cependant du alléger toutes nos activités festives pour respecter la distanciation sociale, ce qui a été handicapant. Nous y avons pallié partiellement en formant notre encadrement sur le management bienveillant, et en créant des ateliers pour maintenir le bien-être au travail. Nos collaborateurs en ont été reconnaissants, comme le prouve cette certification.

Quelles sont vos priorités sur le plan RH pour l’année 2021 ?
L’année 2021 est placée sous le signe de la formalisation de nos pratiques RSE. Notre volonté est de formaliser davantage pour partager un référentiel commun avec tous nos collaborateurs. L’idée est d’impliquer chacun en acteur dans le projet d’entreprise, et d’affirmer que le bien-être au travail nécessite l’engagement de tous. A côté de ces ateliers normatifs, le rapport Best Place to Work nous inspire des actions pour améliorer l’expérience collaborateur. Il met en évidence les points sur lesquels nous sommes attendus pour être encore meilleur. Nous nous concentrons donc sur ces pistes et évaluons dans quelle mesure nous pouvons les déployer dans les prochains mois.

interstis_Cameroun



 

Lire aussi : Entretien avec Charles-Emmanuel Berc, Président du Groupe Vipp

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS