Cameroun - Politique. Jean François Channon : « On utilise pas la tribu pour demeurer ou accéder au pouvoir»

cameroun24.net Mercredi le 15 Juillet 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le Directeur de Publication du quotidien Le Messager est très remonté contre la monté du tribalisme au Cameroun.

ADS

Quand vous provoquez les gens dans leur identité de tribus, il faut savoir qu'on peut aussi vous répondre.

Le tribalisme est une aberration. On utilise pas la tribu pour demeurer ou accéder au pouvoir. C'est infecte. Chacun doit aimer assumer sa tribalté.

Je suis de parents Vuté. Je suis donc né Vuté à Yaoundé. Et alors j'avais peine 6 ans mes parents me parlaient de mon village Mbatoua par Yolo. J'ai assumé. Mais depuis mon enfance m'inscrire dans le tribalisme a toujours été odieux. J'aime bien les frères Vuté, du Grand Mbam et de la Haute Sanaga. Mais jamais je ne les préférais plus qu'à d'autres camerounais qui ont jalonnés ma vie.

Un jour, un " intellectuel" d'ethnie bamileké est venu me dire alors que je venais d'être nommé Directeur de publication du Messager. "Tu de en l'Ouest comme nous tous. Défend nos intérêts". La conversation qui se.deroulait devant un collaborateur originaire de l'Ouest nous a fait rire. Et mon collaborateur de me dire " vraiment Dp, tu vois ce que le régime a fait.du Cameroun? "

Quand après cet intellectuel que je connais de longue date a su que j'étais buté, il a bien pris cela et.m'a longuement embrassé en s'excusant sincèrement.

"Nous devons tous combattre l'instinct grégaire... Le tribalisme est un poison pour notre pays. Combattons le.". C'est le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, un homme charmant qui me disait un jour presque publiquement.

Sauvons notre pays du tribalisme. C'est assez grave.

Jean François Channon 

Lire aussi : Cambriolage chez Cabral Libii
Lire aussi : Paul Atanga NJI et Louis Yinda accusés de vouloir détourner la chefferie de NGOMPEN
Lire aussi : Mise en garde du chef Sokoudjou Jean Rameaux: Les notables Bamendjou exigent les excuses du préfet des Hauts-plateaux

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS