Cameroun - Energie. Le FMI inquiet par la situation financière de la Sonara

cameroun24.net Mercredi le 30 Octobre 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L’équipe de la mission de la 5ème revue au titre de la Facilité élargie de crédit du Fonds monétaire international qui séjourne au Cameroun du 28 octobre au 08 novembre prochain, se penchera entre autres sur le plan de restructuration et de financement de la Société nationale de raffinerie du Cameroun, tout comme les impacts de la crise sécuritaire, de l’incendie, etc.

ADS

La conjoncture actuelle de la Société nationale de raffinerie (Sonara) n’est pas l’une des plus favorables, elle est même plutôt inquiétante. Et, cela n’a pas échappé au Fonds monétaire international (FMI). Un diagnostic de la santé financière de cette société est inscrit dans le calendrier de la mission de la 5ème revue au titre de la Facilité élargie de crédit du Fonds monétaire international qui séjourne au Cameroun du 28 octobre au 08 novembre prochain. L’équipe du FMI se penchera ainsi par exemple sur les impacts de la crise sécuritaire qui sévit depuis trois ans dans la région du Sud-Ouest, où elle est implantée, mais aussi la région du Nord-Ouest, l’incendie survenu cette année au sein de cette raffinerie. Mais également, la situation des manques à gagner dus à la Sonara et aux marketeurs pour la période de janvier-septembre et les projections pour 2019 reate Ecomatin.

Toute une réunion est même annoncée à la Sonara avec l’équipe du FMI, au cours de laquelle l’on évoquera la mise à jour des manques à gagner ou trop perçus à fin septembre 2019 ; le service de la dette extérieure et intérieure existante par créancier depuis janvier 2019 et sources de paiement. Tout comme la situation des dettes envers les fournisseurs et envers les banques commerciales, les montants des arriérés envers les banques commerciales ;  le plan de refinancement du solde dette fournisseurs 2019, l’impact de l’incendie, les mesures à court terme, les options et estimations des coûts pour la remise en marché de la raffinerie. Sans oublier les états financiers (chiffre d’affaires et résultats nets 2018 et projections 2019-2021 ; la prévision de cash flows de la Sorana comme marketeur ; les importations et exportations, plan de modernisation de la Sonara, la situation de la dette des institutionnels (Mindef, DSP, DGSN, etc.,). L’on examinera aussi le montant des subventions prévues dans le budget et montant reçu ; la situation des dettes croisées vis-à-vis de l’administration (DGI et DGD) et autres entités publiques ; l’évaluation de la réforme des subventions aux prix des carburants, et de la stratégie pour la soutenabilité des prix et la viabilité financière de la Sonara. Et enfin, la situation des financements 2019, y compris la cession des titres publics détenus.

Outre la Sonara, la situation d’autres entreprises publiques fera l’objet d’un examen de la part de l’équipe du FMI. Il s’agit notamment de Camair-Co, Camwater, Campost, Camtel CDC, Eneo, PAD, Sonatrel. Il sera question avec le CTR de collecter des informations sur les dettes croisées entre l’Etat et certaines entreprises dans le cadre du programme avec le FMI (Eneo, Camwater, Camtel, Sonara, etc.,) puis entre les entreprises à fin 2018 et juin 2019.  Mais aussi d’examiner la situation financière, bilans, comptes d’opérations, comptes de résultats, perspectives, business plans et plans de restructuration, etc.

Lire aussi : La SONARA trainée en justice en Angleterre par Glencore Energy UK Ltd

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS