Législatives et Municipales 2020. Le RPDC exige 52 millions FCFA aux membres du gouvernement dans le Haut Nyon pour la Campagne électorale

cameroun24.net Le 24 janvier 14241 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Pour les prochaines élections municipales et législatives, le démembrement du RDPC dans le département du Haut-Nyong (région de l’Est) sollicite l’effort de guerre de ses militants les plus importants ou haut placés dans les arcanes de la République.

Une campagne électorale coûte très cher. La capacité d’un parti politique à prendre part aux élections législatives et municipales du février prochain va se mesurer aussi par la taille de son budget. C’est grâce à ces ressources que seront confectionnés les gadgets de campagne, payés, transportés et nourris les scrutateurs. Consciente de ces enjeux, la section du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) du Haut Nyon (région de l’Est) invite ses militants à participer au financement de la campagne de leur parti. Elle concerne les élus, les candidats aux élections et les fonctionnaires relate Ecomatin.

5 million FCFA par ministre

Pour ces élections, une bonne partie des contributions est demandée aux militants les plus importants dans les arcanes de la République.  Le chef de la délégation permanente locale attend d’eux la somme de 51,25 millions de FCFA.  Les sommes les plus fortes sont attendues des ministres, présidents du conseil d’administration directeurs généraux, directeurs généraux adjoints, les candidats aux élections législatives et les parlementaires. Ils doivent débourser respectivement 5 millions (pour les ministres) 2 millions (pour les PCA et DG) et 1 million (pour les DGA, les candidats et les parlementaires).  Des contributions de 500 000 et 300 000 Francs CFA sont attendues des hauts fonctionnaires de la Primature et de la présidence de la République. Les maires (400 000), leurs adjoints (150 000), les chargés d’études de la Présidence et de la Primature, les directeurs adjoints et sous directeurs de l’administration centrale (100 000) ne sont pas en reste. Les opérateurs économiques pour leur part doivent apporter chacun 500 000 FCFA.

Déjà 90 millions collectés par Cabral Libii

Certaines formations politiques de l’opposition ont amorcé également le processus de financement de la campagne électorale. Le PCRN de Cabral Libii a déjà récolté plus 90 millions de FCFA pour financer sa campagne électorale. Des fonds levés, selon le parti, grâce aux contributions des militants. « Bravo aux camarades du PCRN! Nonobstant tant d’entraves, pour constituer nos listes dans 7 Régions, nous avons levé en quelques jours plus de 90 millions de francs CFA en interne… et avec le tapage et les « parasites » que ça attire en moins… Gloire à Dieu ! Nous progressons », a écrit Cabral Libii sur son compte Twitter. La collecte de fonds se fera jusqu’au lancement de la campagne électorale prévue fin janvier 2020, selon la direction du parti.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Législatives et Municipales 2020

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • L'attaque d'un village du Cameroun fait 22 morts dont des enfants

    Au moins 22 personnes ont été tuées lors d'une attaque contre un village du nord-ouest du Cameroun, selon les Nations unies que cite BBC.

  • Un étudiant camerounais en chine guérit du coronavirus

    L'étudiant camerounais Kem Senoua est devenu le premier Africain à avoir contracté le coronavirus en Chine s'est ouvert à nos confrères de la BBC.

  • Une attaque de Boko Haram fait 4 morts dans le Mayo-Tsanaga au Cameroun

    Le groupe terroriste a également incendié plus de 500 maisons et boutiques a appris cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé