Cameroun - Communication. Les pistes de solution pour amener les médias camerounais à promouvoir la « conscience nationale » explorées par le gouvernement

cameroun24.net Le 4 novembre 15575 Culture Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le sujet relatif au patriotisme dans les médias camerounais était à l’ordre du jour du conseil de cabinet, tenu le 31 octobre dernier à Yaoundé.


À cet effet, le ministre de la Communication (Mincom), René Emmanuel Sadi (photo), a fait savoir que « les principales difficultés relatives au développement d’une conscience nationale à travers les médias se rapportent à l’absence de codification des règles d’exploitation des médias nationaux dont les prescriptions n’intègrent pas explicitement l’impératif de promotion de la conscience nationale ».

À cela s’ajoute, a-t-il souligné, l’insuffisance des ressources financières permettant d’organiser des campagnes de communication de masse ou d’investir les réseaux sociaux à travers des actions de communication digitale intensives sur le développement de la conscience nationale relate IC.

En guise de perspectives, le ministre de la Communication a préconisé « le renforcement des conditions de déploiement des médias afin de les fédérer autour de la grande cause que constitue le développement d’une conscience ».

Le membre du gouvernement s’est tout de même réjoui du fait que le dispositif médiatique au Cameroun est constitué de 600 organes de presse écrite auxquels s’ajoutent une trentaine de télévisions et une dizaine de médias cybernétiques.

S.A.
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Communication

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Les médias tanzaniens préfèrent recruter DJ et comédiens au lieu de vrais journalistes

    Dans un pays où les médias préfèrent recruter des DJ et comédiens, le gouvernement exige des médias de n'employer désormais que des journalistes rapporte BBC.

  • Le premier ministre met fin aux doctorats professionnels au Cameroun

    Le Premier ministre Joseph Dion Nguté a signé en date du 5 novembre 2019, une correspondance adressée à Jacques Fame Ndongo, ministre des Enseignements supérieurs.

  • La seconde jambe de l'artiste camerounaise Mama Nguea amputée

    L’artiste musicienne, malade depuis des mois, se trouve désormais dans un état critique à l’hôpital Laquintinie rapporte le quotidien privé Mutations.

  • La chanteuse camerounaise Daphné est hors de danger

    Après s'être écroulé sur scène lors d'un show aux Etats-unis, les rumeurs sur son état de santé ce sont rependus comme une trainée de poudre dans les réseaux sociaux.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé