Crise anglophone. La Cour d'appel du centre confirme la condamnation à vie d'Ayuk Tabe et cie

cameroun24.net Jeudi le 17 Septembre 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les avocats de ces leaders séparatistes avaient fait appel du jugement du tribunal militaire qui les avait reconnu coupable des faits qui leur étaient reprochés.

ADS


Ayuk Tabe et cie sont poursuivis entre autres pour sécession, atteinte à la sureté de l'Etat, terrorisme, etc.

Ils avaient été condamné le mardi 20 août 2019 à la prison à vie et à verser une amende de 250 milliards de francs CFA au trésor public camerounais.

Sisiku Ayuk Tabe et neuf autres séparatistes avaient été arrêté au Nigeria voisin, puis transféré au Cameroun. Ils avaient été détenus au secret pendant quelques semaines puis transféré à la prison centrale de Yaoundé Kondengui.

Leurs avocats peuvent encore se pourvoir en cassation auprès de la cour suprême.

Les régions anglophones du Cameroun sont frappés par un violent conflit qui oppose l'armée régulière à des séparatistes qui réclament l'indépendance de leurs régions.

Le conflit a déjà fait plus de 12 000 morts et un million de réfugiés et déplacés internes selon des ONGs locales internationales.

Le Sénat américains menace de sanctions ciblées les différents protagonistes gouvernementaux et séparatistes qui violent les Droits de l'Homme.

Le gouvernement camerounais à travers ses services de renseignements avait déjà essayé un début de pourparlers avec Ayuk Tabe et cie en début d'année.

Ange NGO

Lire aussi : Le journaliste Abdelaziz Mounde Njimbam recadre l'artiste Mani Bella
Lire aussi : L'artiste Salatiel demande la fin de la crise anglophone
Lire aussi : L'artiste Ben decca demande la fin de la guerre dans les régions anglophones du pays

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS