Football. La Fifa adopte à Bangkok cinq principes pour lutter contre le racisme dans le football

cameroun24.net Samedi le 18 Mai 2024 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La Fédération internationale de football association (Fifa), lors du 74e congrès de l'organisation à Bangkok, a approuvé cinq principes de lutte contre le racisme dans le football.

Le premier principe est appelé "règles et sanctions", selon lequel le racisme sera une violation avec obligation d'inclusion dans les codes disciplinaires de toutes les 211 associations membres, et des sanctions spécifiques seront appliquées au racisme. Le deuxième principe est "agir sur le terrain", le devoir d’arrêter, de suspendre ou d’interdire les jeux en cas de racisme. Un geste global de mains jointes en croix, qui peut être utilisé pour montrer la manifestation du racisme, a été introduit.

"Poursuite judiciaire" est le troisième principe. L'organisation s'efforcera de faire du racisme un délit pénal afin que les contrevenants soient poursuivis selon la loi. Le quatrième principe est "la sensibilisation", la Fifa prévoit de développer et de promouvoir des initiatives éducatives pour créer un avenir sans racisme. Le cinquième principe est le "rôle des joueurs et joueuses", selon lequel la Fifa créera un groupe d'anciens joueurs, hommes et femmes, pour suivre le racisme et formuler des recommandations.

"Le racisme est un phénomène terrible qui existe dans notre société et qui se manifeste également dans le football. Nous n'avons pas réussi à le gérer correctement. Le racisme est quelque chose que je ne peux pas comprendre, a déclaré le président de la Fifa Gianni Infantino. Nous avons été témoins de plusieurs incidents dans certains pays. Nous devons prendre une position globale contre le racisme, le combattre et vaincre. Nous ne pouvons plus accepter ce qui se passe dans les stades, sur les plages et ailleurs. Nous n'avons pas besoin de ceux qui réfléchissent encore à cette possibilité, ils ne peuvent pas faire partie du football".

"J'ai été approché par un certain nombre de joueurs il y a quelques mois et je leur ai parlé. Chacun d'eux a contribué, fait des recommandations. En collaboration avec les meilleurs joueurs du monde entier, nous en avons identifié cinq principes que nous commencerons à mettre en œuvre à partir d’aujourd’hui pour vaincre le racisme", a conclu M. Infantino que cite TASS.

GFF

 

Lire aussi : Vers la suspension par la FIFA de l'équipe d'Israël et les clubs du pays des tournois internationaux
Lire aussi : Les TAS suspend le président de la Fédération royale espagnole de football pour deux ans
Lire aussi : Présentation de Mbappé au Réal de Madrid : Ce que l'attaquant français a dit face à la presse

Les plus récents

Rechercher un article