Afrique. La Russie prône le renforcement de la position de l'Afrique dans l'ordre mondial

cameroun24.net Vendredi le 22 Juillet 2022 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La Russie a toujours préconisé le renforcement de la position de l'Afrique dans l'architecture multipolaire de l'ordre mondial, qui doit s'appuyer sur les principes de la Charte des Nations Unies et tenir compte de la diversité culturelle et civilisationnelle du monde.

ADS

 Cela est indiqué dans un article du ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov pour les médias africains, publié vendredi sur le site du ministère russe des Affaires étrangères à la veille de son voyage dans les pays du continent.

Selon le ministre, aujourd'hui, les États africains "jouent un rôle de plus en plus important" dans la politique et l'économie mondiales, et participent "activement à la résolution des problèmes clés de notre époque". "Leur voix solidaire dans les affaires mondiales semble de plus en plus harmonieuse", a souligné M. Lavrov. "La Russie préconise constamment le renforcement de la position de l'Afrique dans l'architecture multipolaire de l'ordre mondial, qui doit s'appuyer sur les principes de la Charte des Nations Unies et prendre en compte la diversité culturelle et civilisationnelle du monde".

Comme l'a souligné dans ce contexte le chef de la diplomatie russe, Moscou se félicite de la réussite du développement d'intégration de telles structures, comme l'union Africaine, la communauté d’Afrique orientale, la communauté de développement d'Afrique australe, la communauté économique des États de l'Afrique centrale, la communauté économique des pays d'Afrique de l'ouest, Organisation intergouvernementale pour le développement. "Nous considérons le lancement de la zone continentale africaine de libre-échange comme une étape importante sur la voie d'une véritable indépendance économique du continent, son exemption définitive de toute forme de discrimination et de coercition", a-t-il résumé.

La Russie respectera ses engagements en approvisionnement alimentaire en Afrique

"Il est important que tous nos amis africains comprennent: la Russie continuera à remplir fidèlement ses obligations en vertu des contrats internationaux en ce qui concerne les exportations de nourriture, d'engrais, d'énergie et d'autres biens essentiels à l'Afrique. Toutes les mesures pour cela sont prises par la Russie", a déclaré M. Lavrov.

Le ministre a noté que les relations russo-africaines dans les domaines politique, humanitaire et commercial et d'investissement ont une valeur intrinsèque et ne dépendent pas des fluctuations de la conjoncture internationale. "Je suis heureux que nos amis africains adhèrent à la même compréhension. Ensemble, nous ne serons que plus forts", a-t-il souligné.

Selon lui, Moscou continuera à mener une politique étrangère pacifique, jouant un rôle d'équilibre dans les affaires internationales. "Nous prônons une large coopération interétatique équitable, fondée sur les dispositions de la Charte des Nations Unies, tout d'abord sur le principe de l'égalité souveraine des États. Nous allons continuer à renforcer l'interaction fructueuse avec les partenaires étrangers qui font preuve d'une contre-volonté pour cela", a assuré M. Lavrov.

La Russie est ouverte à la construction d'un partenariat global avec les pays d'Afrique

"Le développement d'un partenariat global avec les pays africains reste l'une des priorités importantes de la politique étrangère de la Russie. Nous sommes ouverts à son renforcement ultérieur dans le cadre des décisions stratégiques prises lors du premier sommet Russie-Afrique à la fin du mois d'octobre 2019 à Sotchi", a déclaré le chef du département diplomatique.

Sergueï Lavrov a souligné que la Russie "n'impose rien à personne, n'enseigne pas la vie des autres". "Nous respectons avec beaucoup de respect la souveraineté des États africains, leur droit inaliénable de déterminer eux-mêmes les voies de leur développement. Nous sommes fermement attachés au principe "les problèmes africains, la solution africaine", a-t-il déclaré. "Cette approche du développement des relations interétatiques est radicalement différente de la logique "leader-esclave" imposée par les anciennes métropoles, reproduisant le modèle colonial révolu".

TASS

ADS

 

Lire aussi : Deux hélicoptères militaires ougandais s'écrasent en RD Congo, tuant 22 personnes
Lire aussi : Les pays de la Cédéao ont introduit des sanctions contre la junte en Guinée
Lire aussi : Plus de 140 millions d’Africains sont au bord de la famine

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS