Burkina Faso. La diffusion de France 24 est suspendue au Burkina Faso

cameroun24.net Lundi le 27 Mars 2023 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La diffusion de la chaîne de télévision française France 24 a été suspendue au Burkina Faso. C’est ce qu’a rapporté lundi l’agence de presse Reuters.

ADS


La suspension de la diffusion de la chaîne de télévision française a été ordonnée par les autorités du Burkina Faso. La diffusion est suspendue sur l’ensemble du territoire de ce pays africain.

Le gouvernement du Burkina Faso a dénoncé le 1er mars un accord militaire avec la France, signé il y a plus de 60 ans. Début janvier, le Burkina Faso a mis fin à un accord de défense avec Paris, en vertu duquel un contingent de forces spéciales françaises comptant jusqu’à 400 hommes était déployé dans le pays. Le 19 février, les troupes françaises, qui s’y trouvaient depuis 2009, ont quitté le Burkina Faso.

Comme l’a fait remarquer début mars le média burkinabé en ligne Lefaso.net, le mécontentement à l’égard de la France et de sa politique ne cesse de croître en Afrique. Selon les experts, la nouvelle stratégie française en Afrique constitue au fond une tentative de Paris de s’adapter au nouvel équilibre géopolitique des forces sur le continent avec le moins de pertes possible, en essayant de conserver au moins une partie de son ancienne influence.

Ces dernières années, la France éprouve de plus en plus de difficultés en Afrique. Le Mali, la République centrafricaine et le Burkina Faso ont exigé le retrait total des troupes françaises. Le Mali, le Burkina Faso, le Tchad, le Niger et la République démocratique du Congo (RDC) ont connu d’importantes manifestations contre la présence française au cours des derniers mois. Le projet de Constitution du Mali, qui fait l’objet d’un référendum national, rétrograde le statut du français dans le pays à la "langue de travail".

TASS

ADS

 

Lire aussi : Lutte contre le terrorisme : Ouagadougou prolonge la mobilisation générale prolongée d’un an
Lire aussi : Plus de 100 terroristes éliminés par L'armée burkinabè

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS

ADS