Cameroun - Musique. La scission du groupe X-maleya fait des vagues au Cameroun

cameroun24.net Mercredi le 09 Septembre 2020 Culture Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le journaliste Martin Camus MIMB analyse les contours de cette séparation qui fait couler beaucoup d'encres et de de salives au Cameroun.

ADS

MAINTENANT QUE VOUS ÊTES SERVIS...


Depuis le premier jour où ce boys band a explosé, chacun, sinon tous se posaient la question de savoir, quand arriverait la scission. Parceque nous sommes un peuple anthropophage qui n'aime pas la basse saison de l'odeur du sang. Il doit couler à flots. Et lorsque les robinets politiques sont à sec, on ouvre les vannes de l'affrontement traditionnel. Lorsque les motopompes sont en surchauffe là-bas, on active les réacteurs du sport, de ses délires, de ses passions, et de ses divisions.


Depuis que ce groupe a réalisé son exploit de l'Olympia, combien ont cherché à magnifier le quotidien de ces jeunes partis de rien pour réaliser, ce que personne avant eux n'avait réalisé en gérant sa carrière du Cameroun. On scrutait plutôt leurs albums, susurrant à l'oreille de Roger comment Auguste ne servait pas à grand chose, en faisant à Auguste des blagues empoisonnées, sur la prépondérance de Roger, en empoisonnant d'intrigues, la moindre collaboration de Roger avec Adna ou Final D, en créant les conditions idoines de la frustration et de la rancoeur, en faisant comme si on était soucieux de leur actualité, et en tenant en main le chrono accéléré de leur dégradation, jusqu'à la déflagration.


Et maintenant que tout semble avoir explosé, chacun est en reportage de voyeurisme sur les lieux du crash, en jouant les secouristes aux blessés,  mais en se demandant si l'explosion va réellement les crever. Ce n'est pas de la pyromanie, c'est, un melange de méchanceté, de naïveté et de cruauté. Pour avoir une proximité avec ces jeunes,  il ya des montagnes de choses à reprocher à certains. Mais il ya surtout de mon point de vue, des holà à lancer. Parceque tenir plus de 10 ans dans les eaux du succès, avec les refrains de la division ethnique, de la prééminence de tel ou tel et des fréquentations des uns et autres, qu'on chantait comme des cantiques de réveil aux oreilles de chacun, j'estime, qu'ils ont tenu...et très longtemps même.

Même les Beatles qu'on disait plus "populaire que Jésus ", ont bien eu une fin, qu'importe les circonstances ? Et pour faire proximité, les Blacks Styl avec des érudits de la musique comme Toto Guillaume, Nkotti Francois, Emile Kangue...se sont aussi arrêtés à un moment.  Le XMaleya devra bien s'arrêter un jour ou l'autre., ou continuer autrement, avec des mutations et des métamorphoses. Maintenant que certaines choses arrivent plus tôt que nous l'avions imaginé,  eh bien ,ouvrons leur les portes de nos musées, en criant YELELE...TCHOKOLO...BOUGE TON CORPS...Implorant Dieu SON MÈ...HOLA MÈ...Pourque comme les Beatles, nos enfants se rappellent, que nous avons été contemporains de trois jeunes qui ont fait rêver...qui méritent de passer le flambeau à d'autres, pour qu'ils expérimentent la vie en groupe, et découvrent qu'ils auront beaucoup tenu. Qui sait par exemple que le XMaleya ce ne sont pas que les trois au départ ? À l'arrivée on les a vu à trois...et rien n'interdit qu'à d'autres compétitions, un seul nous fassent oublier qu'ils étaient trois. Maître Gims a bien survécu à Sexion d'Assaut , aussi bien et autant que Black M...non? Comme ils se rappellent toujours que Sexion d'Assaut est leur aéroport,  espérons que même par nostalgie,  ils nous permettront de les revoir ensemble.

Et puis, pendant que tous nous commentons la méchanceté ou l'ingratitude des uns et des autres? Qui a mis sur la table , un vrai pactole  pour un spectacle où on les obligerait à prester à trois? Ils sont grands et n'ont plus forcément à se faire des baisers, mais les intérêts du showbiz peuvent les réconcilier aussi. Qui mise donc? Si cela nous intéresse tant? Évidemment personne.  Mais on veut juste les voir ensemble c'est ça ? Parfois il faut se poser les bonnes questions. C'est douloureux de ne plus voir le mannequin Auguste et ses belles chorégraphies avec les autres, mais quel est l'intérêt aujourd'hui qui peut les obliger à continuer ensemble la marche sur la même route? En répondant calmement, on verra, qu'ils détiennent seuls les réponses qui les séparent, les mêmes différentes qui les avaient mis ensemble. Laissons les tranquille. Ils se retrouveront.


Martin Camus MIMB
Mélomane

Lire aussi : Annulation de la 10 ème édition du Douala Music' Art Festival (DOMAF)
Lire aussi : Prosper Germoh a talented Cameroonian Gospel musician

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS