Affaire Martinez Zogo. Le programme des obsèques de Martinez Zogo en circulation n'est pas officiel

cameroun24.net Mercredi le 15 Mars 2023 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans une mise au point parvenu à la rédaction de cameroun24, le Secrétaire Général du Ministère de la Communication, Félix ZOGO, Elite de l’Arrondissement d’Ebebda, demande d'attendre la décision des autorités compétentes.

ADS

«Nous avons pris connaissance à travers les réseaux sociaux d'un programme des obsèques de Monsieur Martinez ZOGO, Chef de chaîne de la radio urbaine « Amplitude FM » dont le corps sans vie, à été retrouvé le 22 janvier 2022 dans la banlieue de Yaoundé.

Des allégations également diffusées à travers les mêmes canaux, font état de ce que ledit programme aurait été arrêté et publié avec mon assentiment, de même que celui de certaines personnalités et élites de premier plan du Département de la Lékié.

Nous tenons à informer les uns et les autres, qu'aucune des personnes citées dans le cadre de ces contre-vérités manifestes, n’a ni participé de près ou de loin, ni donné la moindre approbation à l'élaboration et la publication du programme actuellement en circulation.

En tout état de cause, nous restons dans l'attente des décisions qui seront prises au niveau des instances compétentes en la matière, pour la mise à disposition de la dépouille de Monsieur Martinez ZOGO à sa famille, étape préalable à la programmation et à l'organisation des obsèques du défunt, avant que d'aviser de la nature et du niveau de nos implications respectives aux dites obsèques.», lit-on dans le mise au point signée à Yaoundé, le 15 mars 2023n par Félix ZOGO, Elite de l’Arrondissement d’Ebebda d'où était originaire le journaliste Martinez Zogo.

Le journaliste Martinez Zogo a été enlevé le 17 janvier dernier par des hommes cagoulés alors qu'il regagnait son domicile. 5 jours plus tard, sont corps mutilés en état de putréfaction sera découvert à Ebogo, un quartier de Soa, dans la Mefou et Afamba. Le gouvernement camerounais a promis de faire la lumière sur ce crime crapuleux.

Dans la soirée du dimanche 22 janvier 2023, les populations de la Lékié ont bloqué les ponts qui relient le Mbam et Kim, leur département et le Mfoundi, qui abrite Yaoundé la capitale camerounaise. Ces derniers exigent la manifestation de la vérité et la justice après l'assassinat de Martinez Zogo, un fils de leur localité.

Le 23 Janvier, la Fédération des Éditeurs de Presse que dirige le journaliste Haman Mana, a organisé une chapelle ardente devant les locaux de Amplitudes FM qui employait le journaliste, pour lui rendre un vibrant hommage et surtout pour réclamer que justice soit faite.

Le chef des opérations à la DGRE (Le contre espionnage camerounais), le lieutenant colonel Justin Danwe, qui a avoué être le chef du commando qui avait enlevé le journaliste, accuse le patron du groupe de Presse l'ANECDOTE, Jean Pierre Amougou Belinga, d'être le commanditaire. Tous sont aux arrêts avec une trentaine d'autres personnes ayant participé à ce crime crapuleux.

Didier Cebas K.

ADS

 

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS

ADS