RDC. Le retrait des Casques bleus de la République démocratique du Congo est reporté

cameroun24.net Mercredi le 10 Juillet 2024 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L'ONU, en accord avec le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), a fait une pause dans le retrait de son contingent de maintien de la paix de l’est de ce pays d'Afrique.

C'est ce qu'a rapporté Reuters se référant aux représentants de l'ONU et aux ministres congolais.

"Nous faisons une pause et suivrons l'évolution sur le terrain", reprend l’agence citant la représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU en République démocratique du Congo et chef de la Mission de l'ONU pour la stabilisation en RDC (Monusco), Binta Keita, qui a commenté le retrait des Casques bleus de l'ONU de la province congolaise du Sud-Kivu, achevé en juin. À son tour, la ministre d'État aux Affaires étrangères de la RDC, Thérèse Kayikwamba, a déclaré que le gouvernement congolais s'engageait à éviter un vide sécuritaire lors du retrait des Casques bleus de l'ONU de la province du Nord-Kivu. "En ce qui concerne le Nord-Kivu, nous prendrons en compte la situation dans cette province", a-t-elle déclaré. "La décision [sur le retrait des forces de l'ONU] sera prise dans les conditions les plus favorables".

Les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23) sont actuellement actifs au Nord-Kivu. Au début de l’année 2021, ils se sont emparés de plusieurs zones et continuent de les détenir depuis.

Le retrait des soldats de la paix de l'ONU de la République a commencé en janvier. La Monusco a déjà remis une douzaine de bases et installations aux autorités congolaises rapporte Tass. Tous les contingents de la mission doivent quitter la République démocratique du Congo d'ici la fin de cette année.

À l’été 2023, les dirigeants de la RDC ont accusé la Monusco de soutenir de manière insuffisante les forces gouvernementales combattant les rebelles dans l’est du pays. Dans le même temps, le gouvernement congolais a adressé une demande au Conseil de sécurité de l'ONU pour le retrait des Casques bleus de l'ONU du territoire de la RDC. Le 20 décembre, le Conseil de sécurité a accepté cela tout en prolongeant d’un an le mandat de la Monusco. La mission de maintien de la paix en RDC avait été créée par une décision de l'ONU à l'été 2010.

AN

 

Lire aussi : Les autorités congolaises accusent les rebelles d’avoir violé la trêve en saisissant un nouveau village
Lire aussi : Le retrait des Casques bleus de la République démocratique du Congo est reporté
Lire aussi : Condamnation à mort de 22 militaires pour désertion par un tribunal en RDC

Les plus récents

Rechercher un article