Cameroun - Santé. Le transgenre Shakiro révèle une liste d'homosexuels cachés au Cameroun

cameroun24.net Lundi le 25 Juillet 2022 Culture Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Njeukam Loïc dit Shakiro condamné au Cameroun pour homosexualité, une pratique punie par la législation camerounaise, a fait des révélations fracassantes sur son compte officiel, a appris cameroun24.

ADS


Alors que le Cameroun s'apprête à accueillir le président français, Emmanuel Macron, et que les prix flambes à la pompe, avec des spéculations des gérants de stations, un nouveau sujet vient reléguer cette actualité au second plan.

Par le passé, un célèbre journal de la place révélait un Top 50 de personnalités camerounaises coupables de pratiques homosexuels. Un sujet que remet au gout du jour  Njeukam Loïc dit Shakiro, récemment incarcéré à la prison de Newbell pour soupçon de pratiques homosexuelles, qui n'avait pas été prouvées et ce dernier et sa copine libérées.

Ce dernier hier dans un direct facebook, a cité plusieurs personnes coupables de même pratiques selon lui. Des personnalités publics au rang desquels des artistes, blogueurs, animateurs célèbres, cachant leur homosexualité :

Le président TchopTchop de Jambo; le vlogueur Steve Fah; les artistes musiciens Aveiro DJESS, Happy d’Effoulan; les humoristes Tik Dengue, Cabrel Nanjip Nyamton, Ma Jackie, Dylan comédie et l'animateur Dexter Timberlake sont autres des célébrités citées par Shakiro, qui n'a avancé aucune preuve concrète pour les accuser d'homosexualité.  Une pratique que condamne le code pénale camerounais.

Ce dernier a terminé son direct en promettant de révéler les noms d'autres personnalités dans la haute administration, coupables des mêmes pratiques.

Dans l'opinion, des voix s'élèvent déjà pour demander au procureur de la République de d’auto-saisir dans cette autre affaire.

Viviane GEMELE

ADS

 

Lire aussi : Rétropédalage : Les promoteurs du «Made In Cameroun» font plier le ministre de la Santé
Lire aussi : Le ministre de la Santé Publique, Manaouda Malachie, accusé par des entrepreneurs du Made In Cameroun de vouloir tuer leur filière

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS