International. MTN accusé de financer le terrorisme des talibans et à Al-Qaïda

cameroun24.net Le 2 janvier 15452 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le plus grand opérateur de téléphonie mobile d'Afrique, MTN, dit qu'il examine les allégations selon lesquelles il aurait versé des fonds de protection à des groupes islamistes militants en Afghanistan rapporte BBC.



Ces allégations, formulées dans une plainte déposée vendredi devant un tribunal fédéral américain, indiquent que la société a violé les lois antiterroristes américaines.

Elle a été déposée au nom des familles de citoyens américains tués lors d'attentats en Afghanistan.

Cinq autres entreprises ont également été citées dans le dossier.

La plainte allègue que MTN a versé des pots-de-vin à Al-Qaïda et aux talibans pour éviter d'avoir à investir dans une sécurité coûteuse pour leurs tours de transmission.

Les paiements présumés ont contribué à financer une insurrection dirigée par les talibans qui a conduit aux attaques en Afghanistan entre 2009 et 2017, selon les accusations.

Ces fonds auraient contribué à fournir un " soutien matériel à des organisations terroristes connues ", violant ainsi la législation antiterroriste.

Le géant sud-africain des télécommunications affirme qu'il reste d'avis qu'il mène ses affaires de manière "responsable et conforme sur tous ses territoires".
En Tanzanie, la téléphonie mobile vulgarise l'assurance maladie

MTN est le plus grand opérateur de téléphonie mobile d'Afrique et le huitième au monde, avec plus de 240 millions d'abonnés.

En 2015, la société a été condamnée à une amende de plus de 5 milliards de dollars US (près de 3.000 milliards FCFA) par les autorités nigérianes pour avoir omis de couper les cartes sim non enregistrées - un chiffre qui a été réduit à 1,7 milliards de dollars US (près de 1.000 milliards FCFA) après un long litige et l'intervention du président sud-africain de l'époque, Jacob Zuma.

En février, un ancien ambassadeur sud-africain en Iran fut arrêté dans la capitale, Pretoria, accusé d'avoir accepté un pot-de-vin pour aider MTN à obtenir une licence de 31,6 milliards de dollars US (plus de 18.000 milliards FCFA) pour opérer en Iran.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : International

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Massacre de Ngarbuh : la version du gouvernement

    Le ministre la communication Réné Emmanuel SADI s'est exprimé devant la presse cet après midi. Cameroun24 vous livre l'intégralité de sa déclaration.

  • Massacre de Ngarbuh : Le SDF mène sa propre enquête

    C'est ce que annonce le SDF dans un communiqué parvenu à cameroun24 signé du vice président de cette formation politique.

  • Non au Massacre des Camerounais.es !

    C’est indiscutable. Entre deux et trois douzaines de personnes ont été massacrées dans le village de Ngarbuh, département de Donga-Mantung dans la région du Nord-Ouest.

  • Eric Djemba Djemba revient sur le décès de Marc-Vivien Foé 17 ans après

    Marc-Vivien Foé quittait le monde des vivants le 26 juin 2003 sur un terrain de football. Lors des demi-finales de la Coupe des Confédérations opposant le Cameroun à la Colombie, l’ancien joueur de Manchester City...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé