France. Madame Marie-France Lemains Yondo, une figure transgénérationnelle.

cameroun24.net Dimanche le 24 Juillet 2022 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les outrances querelleuses obsédantes du Dr. Célestin MONGA, économiste, notamment ancien vice-président de la Banque africaine de développement (BAD), actuellement enseignant à l'Université Harvard (Kennedy School of Government) dans son réquisitoire en guise d’hommage à Madame Marie-France Lemains Yondo contre l’un des piliers du Renouveau, la “rigueur et moralisation”, ont un aspect pathétique et dérisoire et sont en l’espèce, pour le citer, une petite plaidoirie (Sic).

ADS


Perdre toute humilité et lucidité devant la souffrance d’une famille attristée et à laquelle nous devons compassion, pour s’attaquer à celui dont il «ne veut pas citer le nom » en recherchant à alimenter des rivalités inutiles, vient troubler le temps de recueillement et de prières.

La mort a tranché les débats, parce que nous subirons tous l’usure de la vie.
L’hommage rendu à Madame Marie-France Lemains Yondo ne méritait pas cette digression, pour cette femme d’envergure, dont les combats pour une éducation de qualité de la jeunesse, transcendaient les mouvements politiques.

Son dévouement au bien public, son humilité, son sens élevé à transmettre également à la jeunesse camerounaise les valeurs républicaines, l’a haussé dans l’esprit de tous ceux, qui l’ont connu directement, ou à travers leurs enfants ou le Bâtonnier Yondo Mandengue Black.
Comme lui, elle était une humaniste et ils formaient sans aucun doute un couple fusionnel.
Sa vie fut une longue passion pour le Cameroun.

Elle était une puissante figure discrète de la République, unanimement reconnue et admirée, travaillant pour son progrès face aux défis et enjeux éducatifs et leurs implications, en termes de politiques.

Nous devons assister et soutenir avec dignité ses enfants - je pense notamment à Lionel, un jeune cadet qui est passé comme moi par le collège Cevenol International (Haute-Loire), à ses sœurs qui ont vécu à Bordeaux, et bien sûr, à son époux, Maître Yondo Mandengue Black, avocat célèbre et ancien bâtonnier.

Bien que nous ne partagions pas les mêmes convictions politiques, le Bâtonnier Yondo Mandengue Black demeure une figure de proue du barreau du Cameroun.

Ce que Madame Marie-France Lemains Yondo a semé, en d’autres germera.
Dans cette épreuve insoutenable, Bâtonnier, Cher Confrère, nous vous adressons nos plus sincères condoléances.

Maitre Martin LONGO
Avocat pénaliste aux barreaux de Bordeaux et du Cameroun
Doyen des avocats camerounais au barreau de Bordeaux
Ancien Président de la Commission Politique de la Section R.D.P.C France-Sud  
Ancien Président de la sous/Section R.D.P.C de Bordeaux
Ancien Président de la Communauté Camerounaise de Bordeaux
Ancien Premier Vice-Président du C.R.E.A.E.M (Cercle des Ressources et d’Echanges Euro-Afro- méditerranéens)
Ancien Président de l’association Echanges Bordeaux-Cameroun


 

ADS

 

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS