Cameroun - Diaspora. Malgré le boycott de la BAS la diva Grâce Decca est monté sur scène hier

cameroun24.net Samedi le 14 Mai 2022 Culture Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L'affrontement annoncé pour le vendredi 13 mai 2022 entre la BAS et les soutiens de l'artiste Grâce Decca a finalement eu lieu. Et c'est le Cameroun qui sort perdant.

ADS



Le gala de charité parrainé par l'ambassade du Cameroun, prévu dans un premier temps dans une prestigieuse salle de Paris, a finalement été déplacé en banlieue parisienne après les menaces de la BAS, dont une cinquantaine d'éléments avaient été repéré dans la ville.

Les plus téméraires d'entre eux venant de Grande Bretagne et d'Allemagne, avaient refusé la main tendu des intermédiaires qui voulaient engager des négociations.

Plusieurs invités arrivés sur le lieu initial de l'évènement ont du rebrousser chemin après avoir trouvé les portes fermés. Certains prendront peur des affrontements et renonceront à se déplacer en banlieue.

Certains fans de Grâce se verront refouler par les éléments de la BAS qui faisaient face aux gendarmes français déployés sur les lieux pour maintenir l'ordre.

Des éléments de la BAS infiltrés dans la salle tenteront de faire du vacarme. Ils seront arrêtés par les membres de la sécurité de l'Artiste et remis à la gendarmerie française. Cameroun24 a appris plus tard que ces derniers de nationalité française ont été relâché.

Lire aussi : Boycott de Grâce Decca par la BAS: L'affrontement aura lieu ce vendredi 13


C'est finalement autour de 4h du matin, quand certains invités étaient déjà parti que la diva Grâce Decca  va arriver sur les lieux dans une voiture banalisée.

Elle fera son show dans une salle clairsemée, avec ses admirateurs les plus assidus jusqu'au petit matin.

Ainsi s'est terminé cet autre épisode du boycott des artistes par la BAS. C'est le Cameroun qui sort perdant !

Didier CEBAS K.

 

ADS

 

Lire aussi : Richard Bona : «L'Olympia est prestigieux mais très coûteux, On ne fait pas de l'argent en jouant là bas»

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS