Cameroun - Tourisme. Réaction du Hilton de Yaoundé au sujet du malaise social vécu en interne

cameroun24.net Le 15 octobre 2019 4010 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Après des révélations faites par ses employés qui indiquent travailler dans des conditions pas toujours favorables, l’établissement hôtelier soutient que sa politique a toujours été de leur produire un bon environnement de travail.

« Hilton hôtel de Yaoundé : le malaise perdure ». Le titre de l’article publié par EcoMatin dans sa version tabloïd du 9 octobre 2019, et repris sur différents supports, n’a pas plu à la direction générale de l’hôtel le plus huppé du Cameroun. Raison pour laquelle, par la voix d’un de ses porte-paroles, le Hilton Yaoundé a rendu public un « communiqué pour valoir de réponse », dans lequel il contredit les dénonciations faites par certains de ses employés.

« Le Hilton Yaoundé prend très au sérieux ses responsabilités envers ses employés, et se conforme entièrement à la loi du travail. Durant ces 30 dernières années, l’hôtel a su offrir un environnement de travail où chaque employé est traité de manière juste et avec respect », soutient le porte-parole. Et d’ajouter que « Hilton est une entreprise renommée pour être un employeur de référence ».

La direction générale du Hilton Yaoundé en veut pour preuve que l’entreprise « a été reconnue, pas plus tard que ce mois-ci, par le magazine « World By Fortune » et « Freat Place to Work » comme la deuxième meilleure entreprise mondiale pour la qualité des conditions de travail ».

Cette réaction, publiée avec l’aval de New-York, va à l’encontre des affirmations de certains employés qui dévoilaient à EcoMatin que « toutes les conditions ne sont pas réunies pour optimiser (leur) travail ». Ils se plaignaient de ne pas avoir à leur disposition des outils de travail convenables, l’infrastructure elle-même est désuète avec un hôtel qui ne paie de mine à de nombreux endroits. La cerise sur le gâteau serait qu’eux-mêmes auraient été privés de leurs toilettes habituelles durant plusieurs mois parce qu’elles étaient bouchées. Une partie du personnel dénonçait aussi le peu de visibilité sur leur plan de carrière, indiquant que pour avoir un contrat à durée indéterminée, un employé chemine par des étapes qui peuvent aller jusqu’à sept années indique encore Ecomatin.

Plaintes des employés avérées ou pas, la sortie du top management du Hilton Yaoundé permet de rappeler que ce n’est pas la première que des révélations sont faites sur cet hôtel « 5 étoiles », en ce qui concerne sa gestion. EcoMatin, dans son édition du 20 mars 2017, relevait déjà que la chaine Hilton International envisageait de retirer son label à cause de la vétusté dans laquelle l’infrastructure hôtelière était plongée. Encore qu’à cette époque-là, l’établissement avait peu de rentabilité et avait des difficultés pour faire le plein.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, Julien Besançon, directeur général de l’institution, fait face à plusieurs contraintes liées à la concurrence d’autres chaines hôtelières qui annoncent leur installation dans la capitale camerounaise. Il devra certainement se tourner vers l’Etat. Ce dernier est actionnaire majoritaire avec 70% des parts du Hilton Yaoundé, avec des investisseurs étrangers qui se partagent les 30% restants. C’est à eux que revient la décision d’impulser la redynamisation du Hilton Yaoundé…

Lire aussi : Réaction du Hilton de Yaoundé au sujet du malaise social vécu en interne
Lire aussi : Le malaise perdure à l'Hôtel Hilton de Yaoundé
Lire aussi : La guerre des hôtels 5 étoiles en vue au Cameroun

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Tourisme

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 509
Décès 8
Guéri: 17
Actif : 484
Source MINSANTE
Mise à jour 03/04/2020 à 20:20:41

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le bilan du coronavirus au Cameroun au 30 mars 2020

    Le ministre de la Santé était face à la presse ce jour pour son point quotidien.

  • Succession à la tête du Cameroun : le débat est ouvert

    L'avocat camerounais vivant à Paris Christian CHRISTIAN NTIMBANE s'exprime dans une tribune parvenu à notre rédaction.

  • Coronavirus : le Cameroun est mal parti

    Une enquête de Haman Mana, Directeur de publication du journal Le Jour publiée dans l'édition du 30/3/2020.

  • Maurice Kamto adresse ses condoléances à la Famille de Samuel Kondo

    L'intégralité du message parvenu à la rédaction de cameroun24

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé