Lutte contre Boko Haram. Selon Amnesty International, près de 300 personnes tuées en 2019 au Cameroun par Boko Haram

cameroun24.net Le 16 décembre 2019 3506 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Au moins 275 personnes ont été tuées entre janvier et novembre dernier par le groupe terroriste dans l’extrême-nord du pays, indique l’organisation des droits de l’Homme.



Au moins 275 personnes, dont 225 civils, ont été tuées par Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun depuis janvier 2019. D’autres personnes, notamment des femmes, ont été mutilées par le groupe terroriste. C’est le bilan dressé mercredi par Amnesty International, qui s’inquiète de la recrudescence des attaques djihadistes dans cette partie du pays proche du Nigeria informe AT.

Ce, alors que le président camerounais, Paul Biya, affirmait le 9 janvier dernier que Boko Haram avait été «repoussé hors de nos frontières» et ne «représentait plus qu’une menace résiduelle». Les populations interviewées par l’organisation des droits de l’Homme ont déclaré se sentir abandonnées par les pouvoirs publics. Certains ont fuit leur domicile pour fuir les exactions du groupe terroriste, dormant à la belle étoile, loin de leurs villages.

«Elles ne se demandent plus s’il y aura de nouvelles attaques mais quand cela arrivera. Elles se sentent complètement abandonnées», a déclaré Samira Daoud, directrice régionale par intérim d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du centre. Amnesty appelle les autorités camerounaises à renforcer la protection dans l’Extrême-Nord pour assurer la sécurité des villageois.

«2.000 civils et militaires» ont été tués et «un millier de personnes» enlevées dans l’Extrême-Nord depuis que le Cameroun a déclaré la guerre à Boko Haram en 2014, selon le centre d’analyse belge International Crisis Group (ICG). Quelque 250.000 personnes ont par ailleurs été déplacées à l’intérieur du pays, d’après la même source.

Patricia Eock

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Lutte contre Boko Haram

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Une cinquantaine de jeunes manifeste à Yaoundé contre la France

    Depuis ce matin, ce petit groupe de jeunes aperçu devant l'ambassade de France à Yaoundé dit manifester contre les propos du président français à l'endroit du président camerounais a constaté cameroun24.

  • Human Right Watch affirme que l'armée camerounaise a massacrée à Ngarbuh en zone anglophone

    Cette accusation grave a été faite dimanche soir sur le plateau du journal de nos confrères de TV5 Monde par une membre de cette organisation qui siège aux Nations Unis.

  • La Guerre de succession est ouverte au Cameroun

    A Lire dans Jeune Afrique cette semaine

  • Le leadership ambazonien à Kondengui apporte son soutien à Maurice Kamto

    Dans une lettre rendu public ce jour que cameroun24 a pu consulter, Ayuk TABE et ses camarades désavoue leur camarade Wilfried TASSANG et réitère qu'ils continuent d'accorder leur confiance au président du MRC.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé