Cameroun - Transports. Tentative de détournement des bateaux du port de Douala par Bolloré

cameroun24.net Le 13 janvier 5896 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
S’achemine-t-on vers une guerre des terminaux entre le port de Douala, principale entrée du Cameroun où passe 95% des marchandises entrant par voie maritime, et celui du port de Kribi, nouvellement entré en service?


Cette question se pose au moment où, arrivé en fin de contrat au port de Douala le 31 décembre 2019, le groupe Bolloré qui exploite par ailleurs le terminal à conteneurs du Port de Kribi, fonctionnel depuis 2015, a récemment publié un communiqué d’une étrange tonalité. « A compter du 1er janvier 2020, le terminal à conteneurs de Douala (Cameroun) est géré en régie déléguée par le Port autonome de Douala pour une période annoncée d’un an. Cette transition est susceptible d’affecter la fluidité des opérations. Toujours engagé à vous offrir les solutions d’acheminement les plus compétitives en coûts et délais, Bolloré Logistics vous propose un plan de transport alternatif, vers le Cameroun, le Tchad et la République centrafricaine via le port de Kribi », est-il écrit.

Le logisticien français ajoute qu’à Kribi, il propose une large gamme de services depuis l’Asie et l’Europe, opérés par les plus grandes compagnies maritimes, des procédures de dédouanement simplifiées et dématérialisées, et un terminal stratégiquement situé pour l’acheminement des marchandises vers les centres économiques du Cameroun ainsi que les pays de l’hinterland : Tchad et République centrafricaine indique encore IC.

Kribi Conteneurs Terminal (KCT), filiale de Bolloré à Kribi, affirme qu’il a manutentionné 3001 Teus (unités de conteneurs) pour 1809 mouvements lors de l’escale du navire Maersk Cardiff long de 250m, en provenance de Namibie, le 30 décembre dernier, date de son départ au port de Douala.

De son côté, l’autorité portuaire de Douala (PAD) indique que, sa régie déléguée ayant remplacé Bolloré à Douala-Bonabéri a livré 1000 conteneurs en une semaine, depuis la période de la transition. « La Régie du terminal à conteneurs du Port de Douala-Bonabéri relève le défi. Déjà mille conteneurs livrés après une semaine seulement d'existence sur les quais du Wouri et une productivité brute de 18 mouvements par heure. Une performance qui égale ce qui se faisait déjà. On envisage les prochains jours avec beaucoup plus d'optimisme », déclare l’autorité portuaire.

Il faut noter que, jusqu’à son départ du port de Douala en décembre dernier, le Groupe Bolloré a entrepris plusieurs actions judiciaires contre l’autorité portuaire de Douala qui avait déjà choisi de le remplacer par l’opérateur suisse TIL, à l’issue d’un appel d’offres. La Justice camerounaise a rendu deux décisions en faveur de Bolloré qui contestait son éviction du terminal, en annulant la procédure et l’adjudication de TIL.

Par la suite, la régie créée par le PAD pour remplacer Bolloré a été aussi attaquée en Justice parce que jugée illégale selon le logisticien français. Le tribunal administratif du Littoral a ainsi rendu un premier verdict en défaveur du PAD. Ce dernier a néanmoins a formé un pourvoi mais tout en faisant fonctionner sa régie.  

Sylvain Andzongo
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Transports

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • L'Union Africaine souligne un taux d'abstention important aux élections locales au Cameroun

    Les élections législatives et municipales dimanche au Cameroun ont été marquées par une "faible affluence" des électeurs, a estimé l'Union africaine (UA), en citant ses observateurs dépêchés pour le scrutin...

  • Les Etats-Unis vont veiller sur la sécurité de Maurice Kamto

    L'annonce a été faite ce jour la député américain Jamie Raskin a appris cameroun24.

  • Une partie d’une centrale thermique à Banyo, dans la partie septentrionale du Cameroun consumée par un incendie

    La centrale thermique d’une capacité de 1,7 MW, qui permet d’alimenter en énergie électrique les populations de Banyo et ses environs, dans la région de l’Adamaoua, a été victime d’un incendie le 9...

  • Le PCRN de Cabral Libii remporte la mairie d'Eseka

    Les résultats rendus public donnent ce parti vainqueur devant le parti au pouvoir a appris cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé