Cameroun - Musique. Trois cent milles pour voir Daphné en spectacle : Le talent a un prix

cameroun24.net Vendredi le 12 Février 2021 Culture Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La chronique du journaliste Martin Camus Mimb qui recadre le débat sur la valorisation de nos icônes au détriment des étrangers.

ADS

LE TALENT A UN PRIX...


À quel moment, les gens ont réussi à nous faire croire que le talent d'un étranger est un danger pour nous? À quel moment les étrangers nous ont empêché de fixer la mercuriale la plus élevée de nos compétences ? À quel moment les étrangers ont obligé les entreprises et organisations nationales, à produire des événements qui valorisent les talents nationaux ? Il ne faut pas se tromper de combats et d'adversaires. Nous sommes nous-mêmes, les adversaires de notre propre valorisation. Et comment pensez vous qu'après avoir à longueurs de journées et de posts, démontré comment ceux avec qui vous partagez le quotidien du triangle national, sont des incompétents, des affamés, des mendiants, des parvenus, vous pensez subitement que ceux qui veulent attirer les foules, relever leurs marques et leurs produits vont revenir à eux? Ce n'est pas possible.
Pour quel artiste camerounais êtes vous prêt à payer 1 million CFA pour un dîner spectacle ? Aucun. Pas parcequ'ils ne le valent pas, mais parceque vous ne l'accepterez jamais . Votre langage sera toujours..."Je paye un million pour Kaisa Pakito que je vois ici tous les jours? Que Laure Laure Mendjui  Flavy Nono chante quoi pour que je paye 100 kolos? Vraiment Bigbenji Mateke nous prends pour ses mbouts hein, je paye 500 mille pourquoi?..." c'est ça le vrai problème. Comme vous n'êtes pas avec Shan'L à Libreville ou Kitoto à Paris, vous avez l'impression qu'ils sortent de Mars, et vous êtes prêts à faire vivre votre complexe de celui qui vit ailleurs. Laissez les gens avec des pleurs hypocrites.

Il ya quelques jours, j'ai été au centre dune grosse polémique qui a déchiré la toile, au point de faire sortir même les érudits politiques de leurs trous, pour dénigrer, insulter, établir des comparaisons idiotes, et à la fin tirer des conclusions de complexés . J'en ris jusqu'à présent à gorge déployée. Mais comment pensez vous, que lorsqu'on aura besoin d'un profil correspondant au mien, qu'on n'aille pas chercher un autre ailleurs, pour lui donner un cachet en or, afin d'éviter d'autres susceptibilités.

Si on décide de prendre Välery Tîto comme Master of Ceremony, certains d'entre vous, vont aller écrire qu'il est un opposant, et le carriériste qui signe le bon, va nyangalement enlever le nom pour éviter des ennuis à deux balles. Voilà le problème de votre pays. C'est le même qui pilote les sélections nationales. Qu'on décide de donner 50 millions à Nyongha Jules pour entraîner l'équipe nationale, vous allez en parler matin et soir, pour démontrer qu'il ne mérite pas cela. Et le premier étranger sans aucune compétence qui va débarquer, vous ferez comme si c'est la chose la plus normale et la plus banale. Après vous engagez l'hypocrisie pour dire, comme si vous aimiez les entraîneurs locaux, qu'il faut leur faire confiance, juste pour faire l'intéressant et trouver un axe de la critique. Vous avez décoré votre maison avec la haine de vos compatriotes, laissez les étrangers se servir!

Je ne peux pas achever ce plaidoyer, sans faire remarquer que les vrais tortionnaires ont quitté les quartiers avec la mentalité que je dénonce, pour être des gestionnaires de budgets dans les entreprises. Ils sont devenus des petits Dirux, qui prennent leur revanche sur ce que la nature a donné aux autres. Ils doivent montrer à tous les petits qui chantent et que les jeunes filles aiment, qu'ils sont les Boss. Ils doivent chanter pour rien même aux Anniversaires de leur huitième bureau, pour espérer rester dans les starting blocks de la programmation sponsorisée. Ils étaient au lycée, fan de PETIT PAYS , BEN DECCA Officiel , Grace Decca Mouna , KOPPO
  , KROTAL
  , X-Maleya
  ou Belka Tobis  . Devant le budget et la signature, il faut que leurs idoles d'hier rampent. Et vous faites les interressants quand les étrangers viennent ici et ils sont bien payés ? Laissez le cirque. Supportons.

Martin Camus Mimb

Lire aussi : L'artiste Longue Longue accuse son collègue Papillon d'avoir distrait son argent

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS